Les clés pour renégocier son crédit immobilier

  • A
  • A
Les clés pour renégocier son crédit immobilier
Les banques sont de plus en plus réticentes à l'idée de renégocier les crédits.@ Maxppp
Partagez sur :

Europe1.fr vous donne les bons réflexes pour renégocier au mieux un crédit immobilier.

L'info. Les taux des emprunts immobiliers sont à leur plus bas historique. C'est ce qu'a révélé lundi l'Observatoire Crédit Logement / CSA, qui affirme qu'au mois d'avril, ils sont descendus en moyenne jusqu'à 3 %, soit le niveau le plus faible jamais mesuré.

>> Europe1.fr vous présente les bonnes astuces pour renégocier au meilleur taux votre emprunt immobilier.

Pourquoi renégocier son crédit ? Depuis le début de l'année 2012, le taux moyen des crédits immobiliers n'a cessé de baisser. Dans ces conditions, les particuliers qui ont souscrit des emprunts à des taux supérieurs peuvent avoir intérêt à demander à leur banquier de renégocier leur crédit. Cela permet d'en diminuer le coût, et donc de réaliser d'importantes économies.

>> A LIRE AUSSI : Les taux immobiliers au plus bas

Qui est concerné ? D'après Sandrine Allonier, du site Internet meilleurtaux.com, interrogée par Europe 1, "pour qu'une renégociation soit intéressante, il faut au moins un point d'écart". En clair, tous ceux qui ont souscrit un crédit à 4 % ou plus peuvent trouver leur compte. Selon elle, cela concerne en priorité "les emprunts contractés entre 2007 et 2010, et tout particulièrement ceux de 2008". A l'époque, les taux d'intérêts étaient supérieurs à 5 %.

Boursier.com - Immobilier : une baisse des prix en 2013 ? Oui, mais de façon très inégale...

Est-ce facile ? "Ce n'est pas chose facile, les banques traînent les pieds", avertit Serge Maître, le président de l'Association française des usagers des banques (Afub), au micro d'Europe 1. "On comprend bien pourquoi : on leur demande aujourd'hui de payer moins que ce à quoi on s'était engagé il y a quelques années".

Les banquiers ont d'ailleurs bien compris que les taux d'intérêts bas sont à leur avantage, et ont tendance à réduire l'accès au crédit. "Il y a un réflexe du monde bancaire qui consiste à réduire l'accès au crédit en exigeant des apports personnels plus importants, ou en demandant à ce que la durée du crédit soit limitée à 20 ou 22 ans maximum par exemple", explique Serge Maître.
papiers 930x620

Ne pas hésiter à aller voir ailleurs. Selon le président de l'Afub, "aller voir son banquier n'est pas toujours la bonne solution". Il recommande au contraire de commencer par aller voir la concurrence, pour ensuite retourner voir sa banque et lui demander si elle peut s'aligner. "C'est la bonne logique, car cela permet de retourner le rapport de force", explique-t-il. Un avis partagé par Sandrine Allonier, pour qui "pour bénéficier des taux, il vaut mieux changer de banque".

Réduire la durée plutôt que le taux. Autre option, demander à réduire la durée du crédit plutôt que de diminuer le montant des traites. "C'est plus intéressant pour les banques, qui veulent souvent trouver des liquidités le plus rapidement possible", détaille Serge Maître.