Les chômeurs absents devront avoir une bonne excuse

  • A
  • A
Les chômeurs absents devront avoir une bonne excuse
Rater une convocation à Pôle emploi pourrait devenir de plus en plus risqué pour les chômeurs.@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Une circulaire est à l'étude pour limiter les absences aux rendez-vous à Pôle emploi.

L'INFO. Rater une convocation à Pôle emploi pourrait devenir de plus en plus risqué pour les chômeurs. L'organisme étudie actuellement une circulaire visant à systématiser la demande de justificatifs en cas d'absence à un rendez vous. Europe1 a pu la consulter, et elle risque de compliquer sérieusement la vie des demandeurs d'emploi.

Un risque de radiation. Aujourd'hui, lorsqu'un demandeur d'emploi ne répond pas à une convocation, sauf zèle excessif de son conseiller, il suffit qu'il envoie un courrier pour expliquer son absence et tout se joue sur la bonne foi. Mais ce contrôle pourrait bien se durcir. Dans la circulaire en préparation, chaque motif d'absence est énuméré avec les justificatifs à réclamer, écrits noir sur blanc. Si le demandeur d'emploi ne les présente pas, il  est tout simplement radié pour deux mois. Et tout le temps où il est radié, il ne touche plus ses indemnités chômage.

>> Quelques exemples concrets. Si le demandeur d'emploi a perdu un proche par exemple, il doit apporter le certificat de décès à Pôle emploi. S'il tombe en panne de voiture, il doit fournir la facture du garagiste. Idem si son ordinateur est en panne et qu'il n'a pas reçu le mail de convocation à l'entretien.

"La vie de centaines de milliers de gens qui va être modifiée". Alain Marcu, porte-parole d'Agir contre le chômage, ne cache son indignation : "cette circulaire est inutile" à ses yeux, d'autant qu'elle "va plonger des centaines de milliers de gens dans la radiation". "Ils demanderont systématiquement des justificatifs, ce qui ne correspond pas à la réalité. Aujourd'hui, un chômeur qui a une panne de voiture va se débrouiller autrement par quelqu'un qui va pouvoir la lui bricoler si c'est pas très grave. Il ne va pas avoir les moyens d'aller chez un garagiste et n'aura pas de facture, il ne pourra pas justifier. Pareil pour un ordinateur : pour prouver que votre ordinateur est en panne, vous faites quoi ? Vous l'amenez aux salariés de Pole Emploi en disant 'voila, il est en panne' ?"

Et Alain Marcu de dénoncer "une économie énorme qui est faite par Pole Emploi et des gens qui ne vont pas pouvoir payer leur loyer, se nourrir correctement. C'est carrément la vie de centaines de milliers de gens qui va être modifiée alors que les gens de Pole Emploi savent très bien quand il y a fraude ou quand il y a des gens qui sont dans la difficulté".

Le conseiller, seul décideur. Les demandeurs d'emploi n'ont pas encore à s'alarmer, puisque cette circulaire n'en est pour l'instant qu'à l'état de projet. Par ailleurs, même dans le cadre de cette circulaire, le conseiller gardera son pouvoir d'appréciation. Un chômeur qui s'est toujours présenté à l'heure ne sera donc pas nécessairement sanctionné.

sur le même sujet

Des entreprises se prêtent des salariés

Forte hausse du chômage en septembre

Chômage : la méthode Coué de Hollande et Ayrault