Les chantiers de Saint-Nazaire en passe de décrocher un gros contrat

  • A
  • A
Les chantiers de Saint-Nazaire en passe de décrocher un gros contrat
@ REUTERS
Partagez sur :

EMPLOI - La compagnie Royal Caribbean Cruises Ltd finalise la commande de deux nouveaux navires pour 1,2 milliard d’euros.

Le carnet de commandes des chantiers navals STX France à Saint-Nazaire recommence à se remplir. Après avoir connu des difficultés en 2012 et placé une partie de ses effectifs au chômage technique, les anciens "Chantiers de l'Atlantique" sont en passe de décrocher un nouveau contrat pour 1,2 milliard d’euros. De quoi assurer du travail jusqu’en 2020 à près de 6.500 personnes, sous-traitants inclus.

Deux bateaux de croisière pour 1,2 milliard d’euros. Les chantiers navals viennent de signer avec Celebrity Cruises, une filiale de l'armateur américain Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL),une lettre d'intention pour une commande de 1,2 milliard d'euros portant sur deux nouveaux navires.

"Bateaux d'un très haut niveau de luxe", dixit le directeur général de STX Saint-Nazaire, ils représentent onze millions d'heures de travail. Il s’agit en effet de navires de 300 m de long qui  pourront accueillir dans leurs 1.450 cabines quelque 2.900 passagers. Si le client boucle son plan de financement, probablement d’ici mars 2015, les bateaux devront être livrés respectivement à l'automne 2018 et début 2020.

05.12.Chantier.Naval.STX.Saint.Nazaire.Reuters.1280.640

© REUTERS

Les chantiers de Saint-Nazaire sortent du marasme. Ce contrat en voie de finalisation confirme le redressement de STX France après de sérieuses difficultés en 2012 : le carnet de commandes était dangereusement vide, si bien qu’une part importante des employés avait été placée au chômage technique. Et la concurrence, notamment sud-coréenne, n’a cessé de lui prendre des parts de marché.

Mais l’activité a repris depuis : la DCNS lui a commandé la réalisation de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type "Mistral", destinés aux Russes, puis ce fut au tour de Royal Caribbean Cruises. Cet ancien client "historique" des chantiers, qui avaient construit douze de leurs navires dans les années 80 et 90, a acheté deux navires de la classe "Oasis", les plus grands paquebots du monde pouvant embarquer quelque 8.000 passagers et membres d'équipages.

Les chantiers ont aussi enregistré en mars de la même année la commande, par l'italo-suisse MSC Croisières, autre client historique des chantiers, de deux gros paquebots, pour 1,5 milliard d'euros, assortis d'une option sur deux autres navires.

Et ont entamé leur mue pour regagner des contrats. Au-delà de la conjoncture, les chantiers STX récoltent aussi les fruits de leur mutation : STX France s'est notamment doté d'un nouveau portique géant qui lui permet de construire les paquebots gigantesques de la classe "Oasis" mais aussi plusieurs paquebots plus petits en même temps. En outre, après des mois de négociations, la direction et une partie des syndicats ont signé début 2014 un "accord de compétitivité" crucial pour remporter les commandes. L'entreprise est néanmoins à vendre depuis mai 2014.

>> LIRE AUSSI - Le paquebot "France" new look pourrait amarrer dès 2018