Les Champs-Élysées, 3ème avenue la plus chère au monde, la 5ème avenue de New York reste 1re

  • A
  • A
Les Champs-Élysées, 3ème avenue la plus chère au monde, la 5ème avenue de New York reste 1re
Les Champs-Élysées étaient déjà classés troisièmes au classement de l'année 2015. (Image d'illustration) @ AFP
Partagez sur :

La célèbre avenue du 8ème arrondissement parisien a vu ses loyers stagner depuis 2015, avec une moyenne de 12.300 euros par m2.

Les Champs-Élysées conservent leur statut d'avenue la plus chère en Europe, selon une étude du cabinet immobilier Cushman and Wakefield, avec des loyers moyens de 13.255 dollars au m2 (environ 12.300 euros). Ce chiffre est stable par rapport à l'an dernier, malgré le recul du nombre de touristes et celui des paniers moyens dépensés sur la célèbre avenue parisienne, suite notamment aux attentats qui ont frappé la France depuis janvier 2015. Au niveau mondial, la célèbre artère du 8ème arrondissement de Paris est devancée par la 5ème avenue de New York, première de ce classement, et Causeway Bay, sur l'île de Hong Kong.

Largement en tête… La célèbre avenue new-yorkaise avait ravi la première place à sa rivale de Hong Kong en 2014, après deux ans de suprématie de l'artère asiatique. Les deux quartiers restent largement devant leurs concurrents, avec des loyers moyens respectifs de 29.065 dollars au m2 pour New York (soit environ 27.000 euros, au taux de change actuel) et 27.884 dollars par m2 pour Hong Kong (soit environ 26.000 euros).

… mais des loyers en recul. Leurs valeurs locatives sont au minimum deux fois plus élevées que celles des autres rues principales partout ailleurs dans le monde, selon ce communiqué diffusé mercredi par le cabinet à l'occasion du Mapic, salon de l'immobilier commercial qui se tient cette semaine à Cannes. New York comme Causeway Bay enregistrent toutefois cette année un recul, les grandes marques internationales rationalisant leurs parcs de magasins au profit de leurs sites de vente en ligne. La 5ème avenue a ainsi vu le montant moyen de ses loyers commerciaux reculer de 14% par rapport à 2015.