Les canards de retour dans les abattoirs

  • A
  • A
Les canards de retour dans les abattoirs
@ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

Après quatre mois d'arrêt total de la production de canards, l'activité reprend. Contre-coup : les prix, du foie gras notamment, vont augmenter.

Après quatre mois d'absence forcée, les canards sont de retour dans les abattoirs du sud-ouest. Les producteurs avaient étaient contraints début mai de vider leurs élevages pour éradiquer une épidémie de grippe aviaire. Les entreprises de découpe et de transformation avaient complètement stoppé leur activité. Quinze semaines plus tard, la production de foie gras et autres magrets reprend, mais les prix vont augmenter.

Pas de congé jusqu'à la fin de l'année. Les premiers canards sont arrivés il y a quelques jours. Abattage, découpe et transformation sont de nouveau d'actualité et la production devrait retrouver son rythme de croisière à la fin août. Chez Lafitte, producteur de foie gras près de Saint-Sever dans les Landes, les 170 salariés sont à pied d'oeuvre. Il va falloir rattraper tout le retard, c'est-à-dire ne prendre aucun congé jusqu'à la fin de l'année. Une décision que tout le monde a accepté, explique le directeur Fabien Chevalier. L'heure est au soulagement mais le traumatisme est encore présent : "Arrêter complètement une entreprise pendant quinze semaines, cela a été très dur pour les producteurs d'abord, pour nos salariés aussi. Il a fallu trouver de solutions originales et c'est vrai que reprendre l'activité est très important même si les choses ne vont plus jamais être comme avant. Il va falloir adapter nos modes de production", avertit-il.

Nouvelles règles de biosécurité. S'adapter est ici synonyme de prise en compte des nouvelles règles en matière de biosécurité ; il fallait en passer par là pour éloigner tout risque. La conséquence se jouera sur les prix. Le foie gras va augmenter : "+ 20 à 30%", annonce Fabien Chevalier.