Les Bourses flanchent

  • A
  • A
Les Bourses flanchent
@ REUTERS
Partagez sur :

Les indices boursiers des marchés européens ont rechuté. De son côté, l'euro plonge.

L’embellie de lundi provoquée par l'annonce du plan européen de 750 milliards n’est plus qu’un souvenir. Après une semaine de stabilisation, les places boursières européennes ont fini en nette baisse en fin de semaine.

A Paris, le CAC 40 a chuté de 4,59%. L'indice vedette a ainsi perdu 171,18 points à 3.560,36 points, dans un volume d'échanges de 6,310 milliards d'euros. Cela constitue sa deuxième plus forte baisse de l'année, puisqu'il avait chuté de 4,60% le 7 mai. A l'instar des autres places européennes, la Bourse de Paris a souffert des inquiétudes persistantes sur les perspectives budgétaires et économiques de la zone euro, les marchés redoutant notamment les conséquences des plans d'austérité sur la croissance. Les valeurs financières, les plus pénalisées, ont plongé : la Société Générale a lâché 8,63% à 35,25 euros, Axa 7,55% à 13,09 euros et BNP Paribas 7,41% à 47,97 euros.

A Londres, le Footsie-100 a terminé en très forte baisse, cédant 170,88 points soit 3,14% par rapport à la clôture de jeudi, à 5.262,85 points. A Milan, l'indice vedette a clôturé sur une chute de 5,26% à 19.781 points. A Amsterdam, l'indice AEX a cédé 3,13% à 327,24 points. L'indice Ibex-35 de la Bourse de Madrid a clôturé sur une chute de 6,64% à 9.341,7 points. L'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a terminé en recul de 3,12% à 6.056,71 points.

Dans le sillage des Bourses européennes, les marchés de New York ont terminé en baisse : le Dow Jones a perdu 1,50% et le Nasdaq a cédé 1,98%.

L’euro poursuit sa baisse…

Stabilisé aux alentours de 1,30 dollar depuis plusieurs jours, la devise européenne a reculé de nouveau face au billet vert. L'euro a chuté jusqu'à 1,2359 dollar, son plus bas niveau depuis le 28 octobre 2008, les cambistes craignant que les problèmes de dette en zone euro ne pèsent à long terme sur la reprise économique en Europe, certains redoutant même un éclatement de l'unité monétaire.

Les observateurs jugent peu probable qu'il passe sous la barre de 1,23 dollar, franchie fin 2008 après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers. Mercredi, Jean-Claude Trichet s'est déclaré "confiant pour l'euro" sur Europe 1, appelant à la "sagesse budgétaire".

…malgré de nouveaux plans d’austérité

"De vives inquiétudes demeurent", si bien que "les investisseurs ont besoin d'être davantage convaincus de la volonté des gouvernements à réduire leurs déficits", ont estimé vendredi matin les analystes de BNP Paribas.

Les déclarations de bonne volonté budgétaire se multiplient pourtant en Europe. Le Portugal a promis jeudi de sévères mesures d'austérité, dont une hausse de la TVA et une surtaxe extraordinaire sur les revenus. L'Espagne a également entériné une baisse des salaires des fonctionnaires, tandis qu’Athènes a lancé la création d'un comité de crise pour gérer la crise du secteur du tourisme.