Les bénéfices de La Poste ont grimpé en 2015

  • A
  • A
Les bénéfices de La Poste ont grimpé en 2015
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

La hausse historique du prix du timbre a aidé La Poste à se refaire une santé en 2015. Ses bénéfices ont augmenté de plus de 20%.

La Poste a annoncé mardi un bénéfice en forte hausse en 2015, aidée par une hausse historique des prix des timbres, et veut poursuivre le "rebond" de ses résultats cette année.

La Poste moins endettée. Le bénéfice net part du groupe a progressé de 23,9% à 635 millions d'euros, tandis que le résultat d'exploitation est en hausse de 21,6% à 875 millions, a précisé l'entreprise dans un communiqué. Le chiffre d'affaires du groupe public a lui augmenté de 4% à 23,045 milliards d'euros en 2015, dont environ 80% réalisé en France. Enfin, l'endettement net a été réduit de 8,9% à 3,657 milliards d'euros. 

Réduction des coûts. Le chiffre d'affaires de la branche Service-Courrier-Colis est en légère hausse de 0,6% à 11,461 milliards d'euros, tandis que son résultat d'exploitation a bondi de 66,3% grâce à "la hausse tarifaire du courrier et (aux) efforts significatifs de réduction des coûts pour répondre à l'accélération de la décroissance des volumes". Le chiffre d'affaires du courrier traditionnel, en particulier, est en très légère hausse de 0,1% à 9,334 milliards d'euros, l'augmentation des tarifs de 7% en moyenne ayant compensé la baisse de 6,5% des volumes.

Hausse des tarifs. Cette hausse des timbres en janvier 2015 était la plus importante jamais mise en oeuvre dans l'histoire de l'entreprise publique. L'affranchissement d'une lettre rouge était passé de 66 à 76 centimes, et la lettre verte de 61 à 68 centimes. Elle était justement destinée à redresser les revenus de l'entreprise, pour compenser l'effondrement continu des envois de courriers, concurrencés par les moyens de communication numériques.
En outre, La Poste a bénéficié en 2015 de 318 millions d'euros au titre du Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) - un dispositif destiné à aider les entreprises à restaurer leur compétitivité -, après 323 millions en 2014.

Des métamorphoses à venir. La Poste entend maintenant poursuivre son effort de "transformation" en développant notamment le transport de colis et les services de proximité, tout en réduisant ses charges. Elle prévoit notamment de regrouper les sièges de ses différentes branches à Issy-les-Moulineaux, aux portes de Paris. Pour cette année, le groupe prévoit une croissance de 1 à 2% de son chiffre d'affaires et une nouvelle progression de ses résultats.