Les banques lâchent les patrons

  • A
  • A
Les banques lâchent les patrons
@ MAXPPP
Partagez sur :

ENQUÊTE - Les entreprises se heurtent à des refus de crédit après la panique boursière de l’été.

La panique s’empare peu à peu des patrons français. Depuis début août, date à laquelle les marchés financiers ont plongé dans le rouge après la dégradation de la note de la dette américaine, les banques françaises sont de plus en plus frileuses.

De nombreux chefs d’entreprises déplorent avoir beaucoup de difficultés à trouver des financements, alors qu’ils en ont besoin en cette rentrée. Cette semaine, par exemple, le Centre des jeunes dirigeants a reçu cinq fois plus d'appels de patrons remontés contre leurs banquiers, qu'en deux mois avant l'été.

"Un phénomène nouveau"

"On ressent cette crispation, cette méfiance", témoigne au micro d’Europe 1 Patrick Carré, un dirigeant breton. Et ce alors que, depuis le printemps, le nombre de litiges avait tendance à baisser.

Les dirigeants se heurtent à des refus, à des problèmes de découverts ou encore à des annulations sans justification de ligne de crédit. La recrudescence de cas inquiète d’autant plus le président du Centre des jeunes dirigeants, Michel Meunier, qu’a rencontré Europe 1. Il parle d’"un phénomène nouveau : il y a des entreprises pour lesquelles les banques ferment les robinets alors qu’elles ont une situation très saine".

"On ne comprend pas" :

 

Principale préoccupation pour Michel Meunier : que la situation de crise de 2008 ne se répète, avec des banques frileuses qui rechignent à accorder des prêts bancaires. Une enquête nationale sur les problèmes d’accès au crédit va être lancée la semaine prochaine par le Centre des jeunes dirigeants.