Les attentats ont eu "un effet temporaire de ralentissement" sur l'économie

  • A
  • A
Partagez sur :

Invité sur Europe 1 mercredi, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a estimé que les attentats ne devraient pas plomber la croissance française en 2016.

INTERVIEW

"Il y a eu un effet temporaire de ralentissement" des attentats sur l'économie française, a expliqué François Villeroy de Galhau mercredi. Invité sur Europe 1, le gouverneur de la Banque de France a cependant exclu tout impact durable des attaques terroristes sur la croissance hexagonale. "Cet effet est en train de s'effacer et cela ne devrait pas modifier notre prévision à 1,4% en 2016", a t-il confié.

Pas d'impact de l'économie chinoise. En outre, les déboires de l'économie chinoise ne devraient pas plomber les chiffres français. Certes, la bourse de Shanghaï observe une courbe en dents de scie et le yuan se déprécie depuis plusieurs mois. Mais "la France est plutôt moins exposée que d'autres à un ralentissement chinois car nos exportations vers la Chine sont limitées", a expliqué François Villeroy de Galhau. "La croissance dépend d'abord de nous-mêmes et des réformes que nous allons faire."

"Un mouvement de reprise incontestable". Le haut fonctionnaire s'est montré optimiste sur l'avenir économique de la France et de ses voisins. "2016 ne sera pas la répétition de 2008", a t-il assuré. "Les chiffres de croissance sont plutôt supérieurs à 2,5%. Quand on regarde la zone euro et la France, on aura plus de croissance en 2016 qu'en 2015." Pour François Villeroy de Galhau, le cours du pétrole au plus bas, les taux d'intérêt faibles et le taux de change de l'euro favorable sont autant de bonnes nouvelles pour l'économie européenne. "Nous sommes dans un mouvement de reprise incontestable", a t-il constaté.

>>Retrouvez l'interview de François Villeroy de Galhau en intégralité :