Les applis mobiles en plein boum

  • A
  • A
Les applis mobiles en plein boum
@ REUTERS
Partagez sur :

99% des utilisateurs d'iPhone ou iPad se rendent quotidiennement sur l'App Store.

Le marché de l'application mobile a le vent en poupe, selon les chiffres dévoilés par une étude du cabinet IHS relayée mercredi par Le Figaro. Apple et son App Store vont générer en 2012 plus de 2,3 milliards d'euros, soit près de 3 milliards de dollars. Un résultat impressionnant obtenu par l'explosion des téléchargements d'applications.

Et l'étude montre que l'acheteur d'applications sur l'App Store préfère acheter beaucoup et pas cher plutôt que l'inverse. Les applis qui s'écoulent le plus sont celles à 0,79 euro, le premier prix. Au contraire, celles dont le prix dépasse la barre de 5 euros sont boudées par plus de la moitié des utilisateurs. Mais les résultats sont là : en mars, l'App Store d'Apple a dépassé la barre symbolique des 25 milliards de vente.

Une autre étude publiée mardi par l'agence de marketing Surikate confirme cette tendance. 86,6% des 4.599 détenteurs d'iPhone et d'iPad interrogés sont d'abord influencés par le prix, avant l'icône (54,4%) et le nom de l'application (51,8%).

Les applis les plus prisées sont les jeux

Dans l'ensemble, le détenteur d'iPhone est un gros consommateur d'applications. 99% des sondés en téléchargent une par jour, et 96% en utilisent au moins trois par jour. A les écouter, leur iPhone sont des véritables cavernes d'Ali Baba. Un sur deux possède 50 applications ou plus dans son smartphone, et un tiers en ont même plus de 80. Servent-elles toutes régulièrement ? Visiblement non, puisque 38% des utilisateurs possèdent plus de 20 applications qui n'ont pas été ouvertes durant les 30 derniers jours.

Dans la jungle des applications - plus de 600.000 sont disponibles sur l'App Store - les jeux sont les plus prisés (70%). Les utilitaires (53%) arrivent en deuxième position dans la liste des téléchargements préférés des sondés, devant le divertissement et les applications de productivité, d'actualité et de musique sollicités par 25% seulement.

Android n'a pas le même succès

L'achat in-app - racheter des crédits dans une application gratuite - est également en pleine expansion. Ce principe encourage le joueur à débourser quelques euros supplémentaires pour continuer le jeu. C'est notamment le cas de Drawsomething, un dérivé de "Dessiner c'est gagné". Initialement gratuite, l'appli propose des couleurs ou des mots supplémentaires moyennant finance.

C'est actuellement le marché le plus rentable selon l'étude de l'agence Surikate, même si seulement 15% des personnes interrogées confient débourser plus de 8,99 euros par mois en achat in-app.

Cet entrain véritable pour l'achat dans le store d'Apple ne trouve pas écho dans l'Android Market. Près d'un utilisateur sur deux n'a jamais acheté d'application Android, et seulement un sur trois possède 50 applications ou plus dans son système Android.