Les agriculteurs dénoncent une "course à l'échalote"

  • A
  • A
Les agriculteurs dénoncent une "course à l'échalote"
Partagez sur :

Confrontés à une baisse de revenus, les producteurs de fruits et légumes demandent un encadrement des promotions.

Les promotions annoncées à grand renfort de publicité dans les catalogues, à la radio ou encore dans la presse écrite, les producteurs en ont assez. Ils dénoncent ces opérations qui, selon eux, sont une "course à l'échalote" entre les enseignes, qui "affaiblissent" la filière, alors que depuis le début de l'été, ils sont confrontés à une crise en raison de la baisse des prix et de leurs revenus.

"La promotion se décide plusieurs semaines à l’avance, à un prix donné, à un volume donné (...) Dans la relation distributeurs-producteurs, c’est toujours le producteur qui est lésé", a dénoncé sur Europe 1 Denis Digel, un maraîcher installé en Alsace.

Les producteurs souhaitent que ces promotions fassent l'objet d'un contrat écrit avec engagement des deux parties sur les prix et les volumes. "Aujourd'hui, la loi ne définit pas ce contrat, ni dans sa forme ni dans son contenu", souligne Emmanuel Demange, directeur de la Fédération des producteurs de fruits (FNPF).

Une série de réunions est en cours pour tenter de trouver des solutions à ces crises récurrentes. La prochaine aura le 25 août et une table ronde se tiendra le 22 septembre, à l'initiative du ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, sur la compétitivité de la filière.