Les agents d’ErDF et de GrDF durcissent leur mouvement

  • A
  • A
Les agents d’ErDF et de GrDF durcissent leur mouvement
Partagez sur :

Des agents d'ErDF et de GrDF, filiales d'EDF et de GDF ont procédé à des coupures d'électricité et gaz ainsi qu’à des basculements en tarif de nuit, mardi lors d'une nouvelle journée d'action.

Les actions sauvages des salariés des filiales de distribution d'EDF et de GDF continuent. Depuis mardi matin, quelque 350.000 clients en région parisienne seraient en tarif heures creuses. "Notre objectif est de généraliser d'ici jeudi en France le passage des compteurs en heures creuses et les assemblées générales d'agents le suivent", a affirmé le délégué CGT Maurice Marion. La direction d'ErDF n'était cependant pas en mesure de confirmer ou d'infirmer cette information.

Selon la CFTC, le but est "que les perturbations soient appréciées par les clients". "C'est pourquoi nous rétablissons aussi le courant à des clients démunis qui en étaient privés", a ajouté le délégué Dominique Villers.

Quelques coupures sauvages d'électricité ont en outre été recensées dans l'est de l'Ile-de-France, notamment à Charenton-le-Pont dans le Val-de-Marne, a indiqué ErDF. Les syndicats entendent réaliser des coupures ciblées en particulier de préfectures et de sièges locaux du Medef (patronat).

Quelque 500 clients de GDF à Annecy sont privés de gaz mais "seront réalimentés dans la journée", a déclaré de son côté, un porte-parole de GrDF, parlant d'un mouvement "faiblement suivi". D'après la CGT, d'autres coupures sont en cours à Nogent-sur-Marne dans le Val-de-Marne et Chelles en Seine-et-Marne.