L'emploi a progressé dans toutes les régions en 2016, une première depuis 10 ans

  • A
  • A
L'emploi a progressé dans toutes les régions en 2016, une première depuis 10 ans
Fin 2016, 27,6 millions de personnes occupaient un emploi, un chiffre en hausse de 252.000 sur l'année (+0,9%).@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Pour la première fois depuis dix ans, l'emploi a progressé dans l'ensemble des régions de France en 2016, bien que certaines soient malgré tout plus dynamiques que d'autres.

Pour la première fois depuis 2006, toutes les régions ont profité de la reprise de l'emploi en 2016, même si le quart nord-est de la France est resté à la traîne, selon une étude publiée lundi par l'Insee.

Une hausse globale de 0,9%. Fin 2016, 27,6 millions de personnes occupaient un emploi, qu'il soit salarié ou non, un chiffre en hausse de 252.000 sur l'année (+0,9%). Cette hausse globale a bénéficié à toutes les régions de France, ce qui n'était plus arrivé depuis 2006.

Sept régions moins dynamiques. Certaines régions ont malgré tout été moins dynamiques que les autres. En Normandie, dans le nord-est (Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est, Hauts-de-France), ainsi qu'en Guadeloupe, Martinique et Guyane, l'emploi a augmenté "moins qu'en moyenne nationale" (entre +0,2% et +0,7%).

Ces sept régions ont été plus touchées que les autres par une baisse de l'emploi dans la construction, selon l'Insee. Les quatre régions métropolitaines ont aussi pâti du déclin de l'industrie, tandis que les trois départements d'outre-mer ont connu une baisse "très marquée" de leurs effectifs non salariés.

Croissance pour l'Occitanie et les Pays de la Loire. À l'inverse, c'est en Occitanie (+1,6%) et dans les Pays de la Loire (+1,5%) que le marché de l'emploi a été le plus dynamique. "Ces deux régions bénéficient d'une croissance particulièrement soutenue de l'emploi dans le secteur tertiaire", explique l'Insee.

L'Île-de-France, La Réunion et la Corse ont aussi connu une progression "supérieure à la moyenne nationale". La Corse est un cas particulier, car son dynamisme a été tiré par l'emploi non salarié, "particulièrement dynamique en 2016", alors que dans le reste de la France, ce secteur est en recul depuis 2014. Dans les autres régions, "l'emploi croît à un rythme proche de la moyenne nationale".