Lemétayer : "le gouvernement devra assumer"

  • A
  • A
Lemétayer : "le gouvernement devra assumer"
Partagez sur :

Le président de la FNSEA a expliqué sur Europe 1 qu’il "voyait mal" comment les agriculteurs pourraient rembourser les subventions.

Que les sommes se chiffrent en milliers ou en dizaines de milliers d’euros, "je vois mal comment les agriculteurs pourraient rembourser" les subventions données par l’Etat entre 1992 et 2002, a prévenu Jean-Michel Lemétayer mardi sur Europe 1. "Je dis d’ores et déjà au ministre qu’il vaut mieux qu’il n’imagine pas un seul instant faire rembourser les aides", comme le demande Bruxelles, a insisté le président de la FNSEA, le principal syndicat d’agriculteurs.

Jean-Michel Lemétayer a reconnu que ce dossier était sur la table depuis plusieurs années et que le ton montait depuis quelques mois entre la France et Bruxelles. Mais, il dénonce la "précipitation" du ministre de l’agriculture qui a annoncé lundi que les producteurs de fruits et légumes devraient rembourser. Bruno Le Maire "est allé sur le terrain lundi dernier, dans le Vaucluse, il a rencontré les producteurs de fruits et légumes, personne n’a entendu parler qu’il allait exiger le remboursement de 500 millions", a raconté le président de la FNSEA.

Pour Jean-Michel Lemétayer, la clé de ce dossier est désormais entre les mains du gouvernement. Il "n’aurait pas fait savoir exactement les modalités d’utilisation des enveloppes, ce qui veut dire qu’il a une responsabilité". "Le gouvernement français devra assumer ses responsabilités", a insisté le président de la FNSEA.

"Je suis pour le dialogue", a assuré Jean-Michel Lemétayer. Tout en mettant en garde : "Je préviens d’ores et déjà le gouvernement que s’il venait à exiger le remboursement de tout ou partie de cette enveloppe due à Bruxelles, les producteurs de fruits et légumes seraient prêts à se mobiliser".

> Les agriculteurs au ministère