Lefebvre s'attaque à l’hôtellerie en ligne

  • A
  • A
Lefebvre s'attaque à l’hôtellerie en ligne
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le secrétaire d’Etat au Tourisme a annoncé mardi qu'il allait poursuivre en justice trois sites Internet.

Fausses promotions, hôtel affichant complet alors qu’il reste des chambres ou s’attribuant plus d’étoiles qu’il n’en a. Les pratiques frauduleuses des hôteliers sur internet se multiplient, et Frédéric Lefebvre a décidé de s’y attaquer. Le secrétaire d’Etat au Tourisme a demandé mardi à la direction de la répression des fraudes (DGCCRF) de saisir "saisir le tribunal correctionnel de Paris" contre trois sites : expedia, hotels.com et tripadvisor.

Détournements de clientèles

"Par souci d’efficacité", Frédéric Lefebvre s’est joint à une procédure engagée en avril 2010 contre ces sites par le syndicat hôtelier Synhorcat. Le secrétaire d’Etat au tourisme a déploré de "nombreuses tromperies" que la DGCCRF a mis au jour, au cours d’enquêtes annoncées fin janvier.

La répression des fraudes a ainsi estimé que la réservation d’hôtels sur certains sites pourrait donner lieu à des détournements de clientèle : des sites annoncent que des hôtels sont complets et renvoient vers unautre hôtel, qui est un partenaire payant du site. Autre manipulation que la DGGCRF affirme avoir repérée ; certains sites font de fausses promotions. Le principe : le prix de départ est gonflé artificiellement, l’internaute a donc l’impression de faire un affaire alors qu’il paye au final le prix habituel de la chambre…

Mauvais numéro de téléphone

Certains sites n’auraient par ailleurs pas de problèmes de conscience à diffuser des informations tronquées sur le nombre d’étoiles d’un établissement ou ses caractéristiques…D’autres enfin ne précisent pas que le numéro de téléphone indiqué est celui d'une centrale de réservation et non celui de l'hôtel.

Ça sera donc à la justice de décider de la légalité des pratiques de certains opérateurs de tourisme en ligne. La prochaine audience est fixée au 6 juillet au tribunal de Commerce de Paris.