Le tri sélectif dans le métro ne sert à rien !

  • A
  • A
Le tri sélectif dans le métro ne sert à rien !
Partagez sur :

Ce qui est collecté dans les poubelles jaunes est ensuite mélangé aux autres déchets, sans recyclage spécifique.

A quoi servent les poubelles en plastique transparent jaune disséminées dans les couloirs du métro et dans les stations RER ? A rien, selon les informations diffusées mardi par Le Parisien. Les déchets qui sont collectés grâce à ces poubelles spéciales "papier" sont directement… mélangés avec les autres détritus dans des bennes communes. François Dagnaud, l’adjoint socialiste au maire de Paris en charge de la propreté, s’est insurgé contre cette situation lundi.

Dans un document daté de janvier 2008, la RATP assurait pourtant s’être lancée dans une "action offensive pour l’environnement". Parmi les chantiers engagés, "une démarche globale de valorisation des déchets". Dans ce document, les déchets recueillis dans les gares et stations étaient même présentés comme "un gisement potentiel, encore inexploité" mais "à valoriser".

"Effectivement, il y a une difficulté", reconnaît la RATP, dans les colonnes du Parisien. "Les déchets du métro représentent une telle quantité 10.000 tonnes par an que nous devons les sortir tous les jours. Or, la mairie de Paris ne collecte les déchets triés que deux fois par semaine. Nous ne pouvons pas attendre aussi longtemps, ou alors il faudrait construire des locaux spécifiques, très difficiles à réaliser dans nos stations", se justifie la RATP.

1.700 poubelles jaunes à papier sont actuellement déployées. Elles permettraient au total de collecter un million de journaux lus puis jetés dans le métro. La RATP précise que seules les stations de la ligne 14, celle de Denfert-Rochereau et les gares RER de Chessy et de Bourg-la-Reine proposent un retraitement des déchets jusqu’au bout.