Le taux du livret A ramené à 1,25%

  • A
  • A
Le taux du livret A ramené à 1,25%
Partagez sur :

C'est son plus bas niveau historique. Il était encore à 4% il y a un an.

Le nouveau taux de rémunération du Livret A, ramené de 1,75% à 1,25%, son plus bas niveau depuis la création de ce produit d'épargne en 1818, est entré en vigueur samedi. C'est sa troisième baisse en un an. Le Livret A a vu sa rémunération passer de 4% en août 2008 à 2,5% en février, puis 1,75% en avril.

Si la formule d'ajustement automatique, instaurée en 2003 pour dépolitiser ce sujet sensible, s'était appliquée, le taux aurait même dû tomber à 0,25%. Mais le gouvernement a décidé à la mi-juillet de limiter sa baisse afin de ne pas pénaliser les épargnants.

La ministre de l'Economie Christine Lagarde a suivi les recommandations du gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, qui avait invoqué des "circonstances exceptionnelles" à l'appui de cette nouvelle dérogation au mode de calcul théorique, la 4e depuis un an et demi.

Le taux de rémunération du Livret A résulte normalement d'une moyenne entre l'inflation et les taux d'intérêt Eonia et Euribor (taux auxquels les banques se prêtent de l'argent), deux indicateurs fortement orientés à la baisse. Les baisses successives du taux du livret A ont conduit à un net ralentissement des dépôts, et même à des retraits supérieurs aux dépôts. Ce mouvement récent de désaffection doit toutefois s'apprécier au regard de la popularité du Livret A qui a atteint des sommets en janvier quand toutes les banques ont pu commercialiser ce produit sur lequel les Caisses d'Epargne et la Banque Postale jouissaient d'un monopole de distribution.

Près de 8 millions de livrets A ont été ouverts depuis le début de l'année, alors qu'environ 46 millions de livrets étaient déjà en circulation fin 2008. Bercy a d'ailleurs indiqué au début du mois de juillet que ses services chercheraient à traquer les doublons. En effet, il est interdit de posséder deux livrets A. Et depuis le 1er janvier, 22% des livrets ouverts seraient des doublons selon le ministère.