"Abaisser le taux du Livret A à 0,75% fut une décision sage"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Invité sur Europe 1 mercredi, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, s'est prononcé pour une baisse générale des taux d'intérêt afin de favoriser la croissance et l'investissement.

INTERVIEW

Le taux du Livret A va-t-il de nouveau subir une baisse en février ? Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a refusé de se prononcer mercredi sur Europe 1. "Ma proposition viendra en temps et en heure, très prochainement", a t-il indiqué, tout en reconnaissant que la décision d'abaisser le taux du placement préféré des Français à 0,75%, en août dernier, "était une décision sage".

Une inflation qui tire le Livret A vers le bas. Le taux du Livret A est calculé en prenant en compte, entre autres, le niveau de l'inflation. Or, celle-ci a été très faible l'an dernier, avec une progression de 0,2% entre décembre 2014 et décembre 2015. Si la formule de calcul était appliquée à la lettre, il faudrait donc abaisser le taux du Livret A à 0,5%. Il s'agit d'un seuil historique, puisque depuis la création de ce produit d'épargne, en 1818, son taux n'est jamais descendu sous la barre des 0,75%. Le gouverneur de la Banque de France, qui a la main sur le dossier, peut néanmoins choisir de déroger à la règle de calcul et maintenir le taux du Livret A à 0,75%. Dans ce cas-là, le dernier mot reviendra au gouvernement.

Une baisse politiquement délicate. Pour l'exécutif, appliquer la règle de calcul à la lettre est délicat. Le Livret A reste un placement très populaire. Alors que François Hollande entame la dernière année pleine de son quinquennat et espère bien être réélu en 2017, une baisse du taux de ce produit d'épargne pourrait bien irriter les électeurs. L'été dernier déjà, le gouvernement avait décidé de limiter la casse en abaissant le taux à 0,75%, quand il aurait dû être de 0,5%. De son côté, le directeur général de la Caisse des dépôts, Pierre-René Lemas, s'est également prononcé mercredi pour un maintien du taux du Livret A à 0,75%. "Il faudrait le baisser. Moi, je ne le recommande pas", a t-il déclaré au micro de France Info.

Les nouveaux PEL dans le viseur. Si François Villeroy de Galhau semble du même avis, le haut fonctionnaire est, en revanche, favorable à un abaissement d'autres taux d'intérêt. "Il est bon que l'ensemble de l'économie française bénéficie d'une baisse des taux d'intérêt car cela favorise la croissance et l'investissement", a t-il indiqué, pointant notamment le taux des nouveaux plans d'épargne-logement (PEL), "à 2%", qu'il juge "anormalement élevé". 

>>Retrouvez l'interview de François Villeroy de Galhau en intégralité :


Reprise, croissance et taux d'intérêts...par Europe1fr