Le sucre, futur carburant des avions ?

  • A
  • A
Le sucre, futur carburant des avions ?
Airbus, Air France, Safran et Total ont réalisé un vol avec du biocarburant issu de canne à sucre.@ Reuters
Partagez sur :

Airbus, Air France, Safran et Total ont réalisé un vol avec du biocarburant issu de canne à sucre.

Un avion volant avec du carburant au sucre? Ce n'est pas une histoire de savants fous mais celle de quatre grands industriels - Airbus, Air France, Safran et Total - qui ont réalisé vendredi, pour la première fois en Europe, un vol avec du biocarburant issu de canne à sucre. L'A321, qui a effectué un Toulouse-Le Bourget, avait dans un de ses moteurs CFM 56 10% de farnésane. Ce biocarburant, mis au point par Total et la start-up américaine Amyris, transforme le sucre en molécule (le farnésène), puis en carburant (le farnésane) via des micro-organismes qui agissent durant la fermentation.

Il s'agit seulement du deuxième vol d'essai d'un appareil avec ce type de carburant, après un premier au Brésil où Total produit le farnésène, expliquant la petite appréhension des laborantins volants, représentants les différentes sociétés impliquées. En gros, ce vol a consommé 4 tonnes de canne à sucre, donc moins d'une tonne de sucre. "Le sucre n'est pas considéré comme un complément alimentaire par la FAO (branche alimentation de l'Onu, ndlr), il n'entre donc pas en concurrence avec l'alimentation", assure Philippe Marchand, responsable du développement des biocarburants chez Total.