Le salaire des cadres marque un coup d'arrêt

  • A
  • A
Le salaire des cadres marque un coup d'arrêt
@ MAXPPP
Partagez sur :

LE CHIFFRE - Après deux années de hausse, il ne grignote que 0,5% en 2013. C'est moins que l'inflation. 

Mauvaise nouvelle pour les cadres : leur salaire marque un coup d'arrêt cette année. La société de recrutement Expectra, qui a épluché 74.100 fiches de paie pour son baromètre annuel, constate en effet une hausse moyenne de 0,5% en 2013.

Cette hausse est nettement inférieure à celles des années précédentes, (+2,4% en 2012 et +2,9% en 2011). C'est même moins que l'inflation, qui ressortait en juillet à +1,1% sur un an, ce qui signifie une baisse du pouvoir d'achat des cadres.

En cause, la prudence des investisseurs. "L’année 2013 signe le retour de la modération salariale pour les cadres", juge Didier Gaillard, directeur général d’Expectra. "En cause, un manque de visibilité qui pénalise des investissements toujours orientés à la baisse. Lorsque ceux-ci repartiront de l’avant, alors les rémunérations des cadres devraient retrouver un rythme de progression plus favorable".

L'informatique et les télécoms mieux lotis. D'ici là, le coup de frein est supporté de manière très variable par les différentes filières. Les salaires stagnent ainsi pour les métiers des ressources humaines et du juridique, alors qu'il progresse encore dans le secteur de l'informatique et des télécoms. Les ingénieurs spécialisés dans les systèmes informatiques et les réseaux ainsi que les architectes techniques sont les grands gagnants avec des hausses de salaires comprises entre 5,5% et 6,1% depuis le début de l'année.

Paris-province : la tendance s'inverse. Quant aux disparités régionales, elles se sont inversées par rapport à 2012. L'an dernier, la rémunération des provinciaux avait progressé en moyenne de 2,7% contre 1,7% dans la capitale. Cette année, les cadres franciliens tiennent leur revanche en enregistrant sur leur fiche de paie une hausse moyenne de 0,9% contre 0,3% en province.