Le plan Valls ? "Seul choix possible" pour Noyer

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, défend le "programme de stabilité" et veut aller plus loin.

"Il faut assurer notre crédibilité [...] Le choix fait par le Premier ministre est le seul choix possible", a déclaré Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, mercredi sur Europe1, défendant le "programme de stabilité" de Manuel Valls adopté la veille à l'Assemblée. Le plan prévoit notamment 50 milliards d'euros d'économies publiques, dont une partie sera affectée au financement des aides aux entreprises.

Sans cela, "les taux d'intérêt remontent, on va payer davantage pour la dette publique, cela pèsera sur les entreprises et les ménages et on devra faire encore plus d'efforts", prévient le haut fonctionnaire. Le gouverneur de la BdF propose même d'aller plus loin que Manuel Valls dans les économies et la diminution du poids de l'administration. "Il y a trop de fonctionnaires [...] Il faut simplifier le code du travail, le code des impôts, celui de la Sécurité sociale, diminuer les normes et les délais de procédure dans la construction de logements".

Quid de la fronde de la gauche du PS et des communistes contre ce programme ? "Je ne comprends pas cette attitude", tranche Christian Noyer, appelant à "davantage de responsabilités".


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

L'ESSENTIEL - Le plan d'économies de Manuel Valls voté à une courte majorité

RÉACTION - Programme de stabilité: "une fissure dans la majorité" (Jacob)

INFO E1 - Retraites : le coup de pouce serait un "crédit d’impôt"

COHABITATION - Plan d’économies : des élus de droite disent "pourquoi pas"

PRÉCISIONS - Économies : le détail des 50 milliards sur 3 ans