Le plan d'investissement s'élèvera à 56,3 milliards d'euros sur le quinquennat

  • A
  • A
Le plan d'investissement s'élèvera à 56,3 milliards d'euros sur le quinquennat
Christophe Castaner a souligné que le plan d'investissement de 50 milliards d'euros promis par le candidat Macron sera dépassé
Partagez sur :

Le plan d'investissement qui sera présenté par le Premier ministre lundi s'élèvera à 56,3 milliards d'euros répartis sur cinq ans, avec une part de cinq milliards dédiée à la modernisation des pratiques agricoles.

Le plan d'investissement présenté lundi matin par Édouard Philippe s'élèvera à 56,3 milliards d'euros sur l'ensemble du quinquennat, dont cinq milliards pour la modernisation des pratiques agricoles, a indiqué lundi le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner.

45 milliards d'euros de nouveaux financements. "Il sera de 56,3 milliards. C'est plus que l'engagement d'Emmanuel Macron", a déclaré Christophe Castaner sur RMC et BFMTV. Le président de la République avait évoqué le chiffre de 50 milliards d'euros lors de la campagne présidentielle. Ce plan comprendra 12 milliards d'euros de crédits existants et 45 milliards d'euros de nouveaux financements, selon le rapport de l'économiste Jean Pisani-Ferry.

"Au total, ce sont donc 57 milliards d'euros que nous engagerons, grâce à la mobilisation des budgets des ministères qui vont accorder plus de priorités à ces dépenses d'investissement, grâce au financement du troisième programme pour les investissements d'avenir et grâce à la mobilisation exceptionnelle de la Caisse des dépôts et consignations et de la Banque européenne d'investissement", a expliqué Édouard Philippe lors d'une conférence de presse.

"Ventiler sur cinq ans." Combien d'argent sera débloqué dès 2018 ? "Il y aura un temps de départ... L'idée est de ventiler sur cinq ans et d'avoir un cinquième qui soit mobilisable chaque année", a répondu le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner.

Dans ce plan d'investissement, "à peu près cinq milliards d'euros seront mobilisés pour la modernisation de nos pratiques agricoles", a également déclaré Christophe Castaner. Le Premier ministre Édouard Philippe reçoit officiellement lundi matin le rapport de Jean Pisani-Ferry sur ce plan d'investissement, promesse de campagne d'Emmanuel Macron.