Le PIB français recule de 0,1% au 3e trimestre

  • A
  • A
Le PIB français recule de 0,1% au 3e trimestre
Partagez sur :

Début octobre, dans sa note de conjoncture, l'Insee prévoyait une croissance zéro au troisième trimestre.

Le Produit intérieur brut (PIB) de la France a reculé de 0,1% au troisième trimestre 2013 après son rebond de 0,5% au deuxième, un repli qui ne doit pas être compris comme "un indicateur de déclin" selon le ministre de l'Economie Pierre Moscovici. Selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) jeudi, l'investissement des entreprises, un bon indicateur de la conjoncture économique à moyen terme, accentue sa baisse, à -0,6% entre juillet et septembre, après -0,4% en avril-juin.

Le 4e trimestre s'annonce meilleur

Les autres composantes de la croissance sont également mal orientées selon l'Insee: la consommation décélère, la production baisse et le commerce extérieur est en mauvaise forme. Seules les variations de stocks contribuent légèrement à la croissance. Pour autant, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a estimé sur RTL que le repli de l'activité était surtout la manifestation d'une année "heurtée" comme l'avait, a-t-il rappelé, prévu l'Insee. Le premier trimestre 2013 était en effet déjà en terrain négatif (-0,1%) avant un rebond au deuxième (+0,5%).  Après ce nouveau trimestre de baisse, le quatrième est annoncé meilleur, avec une croissance estimée pour l'instant à +0,4% par l'Insee comme par la Banque de France.