Le Parlement vote la prime "dividendes"

  • A
  • A
Le Parlement vote la prime "dividendes"
Les sénateurs ont entériné mercredi la prime "dividendes".@ MAXPPP
Partagez sur :

Il a donné son feu vert à cette prime qui devrait concerner un salarié du privé sur quatre.

Le Parlement a donné mercredi son feu vert définitif à la prime "dividendes", qui devrait concerner le quart des salariés du privé, soit environ quatre millions de personnes. Cette prime sera en effet obligatoire pour les salariés des entreprises d’au moins 50 personnes versant des dividendes en progression.

Après l’Assemblée nationale, le Sénat a voté le projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale pour 2011 (PLFRSS), qui prévoit la création de cette prime, annoncée à la mi-avril par Nicolas Sarkozy. Les vote s’est fait majorité contre opposition, par 177 contre 152.

Une mesure "anecdotique" pour la gauche

Xavier Bertrand s’est félicité de l’adoption de cette prime, selon lui "juste et concrète". "Plus qu'une mesure de pouvoir d'achat, c'est une mesure d'équité et de justice", a-t-il estimé. Plusieurs membres de la majorité ont néanmoins exprimé leurs réserves à propos de cette prime, comme Hervé Novelli, chef de file des députés UMP "réformateurs".

La gauche, elle, juge cette mesure "anecdotique" et affirme qu'elle n'est "nullement une réponse à la question du pouvoir d'achat". Les syndicats de salariés sont eux aussi critiques, tout comme les trois organisations patronales, qui ont réclamé en vain que la prime concerne seulement les entreprises à partir de 500 salariés.