Le "parachute doré" de l'ex-PDG de Valeo annulé

  • A
  • A
Le "parachute doré" de l'ex-PDG de Valeo annulé
Partagez sur :

Les actionnaires de l'équipementier automobile Valeo, réunis en assemblée générale, ont voté mardi contre l'indemnité de départ de plus de 3 millions d'euros accordée à l'ex-PDG Thierry Morin.

Suivant la recommandation du conseil d'administration, les actionnaires de Valeo se sont prononcés à 98,62% contre la résolution qui détaillait les conditions financières du départ de Thierry Morin, lors de l'assemblée générale.

L'ancien PDG de Valeo avait été remercié le 20 mars par le conseil d'administration pour "divergences stratégiques". Thierry Morin avait alors bénéficié d'une indemnité de départ de 3,26 millions d'euros brut. La somme lui a été versée le 23 mars. Mais le 18 mai, le conseil a annoncé qu'il avait saisi la justice après une enquête interne après "la découverte récente d'enregistrements clandestins" de certaines de ses réunions.

L'Etat, actionnaire à hauteur de plus de 8% de Valeo via le Fonds stratégique d'investissement (FSI) et la Caisse des dépôts, avait aussitôt fait savoir qu'il voterait contre ce parachute doré.