Le nouveau musée de l'Acropole inauguré à Athènes

  • A
  • A
Le nouveau musée de l'Acropole inauguré à Athènes
Partagez sur :

L'architecte franco-suisse Bernard Tschumi a conçu le bâtiment d'une surface de 15.000 m².

20 ans ! C'est le temps qu'il aura fallu à Athènes pour se doter enfin d'un musée digne des chefs-d'oeuvre digne de l'Acropole entassés jusqu'alors dans des salles désuètes. 20 ans de retard et de pinaillages pour que les cariatides ou gracieux éphèbes baignent enfin dans la lumière et l'espace du nouveau bâtiment.

Le musée a été inauguré samedi soir en présence de personnalités du monde entier. Des mesures de sécurité importantes ont été prises dans le quartier du monument célèbre de l'Antiquité. Outre le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et le directeur général de l'Unesco Koïchiro Matsuura, de nombreux chefs d'Etat et ministres du monde entier ont assisté à la cérémonie.

Le chef de l'Etat grec Carolos Papoulias a renouvelé samedi l'appel pour le "retour des marbres" de la frise du Parthénon arrachés au monument au XIXe siècle et désormais exposées au British Museum. C'est notre identité et notre fierté", a-t-il affirmé. Athènes réclame en vain son retour depuis trente ans. Les responsables du musée londonien ont décliné l'invitation.

Fixé à 1 euro d'ici fin décembre 2009 et à 5 euros à partir de 2010, le prix d'entrée au musée vise à "permettre à tout le monde d'admirer ces importants vestiges de l'humanité" et "récompenser les contribuables grecs" pour cet ouvrage dont le budget a atteint 130 millions euros, selon le ministre de la Culture grec.

Le musée est un écrin monumental de 15.000 m² tout de verre et de sobriété conçu par le Franco-Suisse Bernard Tschumi situé à 300 mètres en contrebas de l'Acropole. Les Grecs attendent du nouvel édifice qu'il dope leur tourisme et ranime le goût des vieillles pierres.

Europe1.fr avec Catherine Boitard