Le Nautic de Paris espère reprendre le large

  • A
  • A
Le Nautic de Paris espère reprendre le large
Partagez sur :

Ouverture samedi du 49e salon nautique de Paris, avec l’espoir d’un retour à la croissance.

Le 49e salon nautique de Paris ouvre samedi avec l’espoir d’un retour à la croissance. Fortement touché par la crise économique, le secteur de la plaisance a vu le nombre d’immatriculations de bateaux reculer de 17% à fin août 2009, comparé à la même période de 2008. Avec les difficultés financières, les amateurs ont préféré se tourner vers le marché de l’occasion.

Près de 260.000 visiteurs devraient tout de même se presser cette année au salon nautique, plus souvent pour découvrir les dernières nouveautés que pour acheter. Après plus d’une décennie de développement continu, les entreprises du secteur restent méfiantes : si le nombre d’exposants est quasi stable (1.200), la surface d’exposition a été revue à la baisse (- 20 %).

"Le point bas est passé mais on a un manque de visibilité", précise Jean-François Fountaine, président de la Fédération des industries nautiques (FIN). Le marché français résiste néanmoins bien à la crise, alors que le marché mondial a chuté de près de 50%. Comparé à l’Italie ou aux Etats-Unis, le secteur français est donc plutôt préservé, avance Jean-François Fountaine.

Plus de mille embarcations devraient être présentées au public, mais désormais les nouveautés se feront moins nombreuses. Les visiteurs découvriront néanmoins près de 300 nouveaux modèles et pourront surtout rencontrer de nombreux skippeurs : Michel Desjoyeaux, Loïck Peyron, Marc Guillemot, Sébastien Josse, Roland Jourdain, Jean-Pierre Dick seront présents dans les allées du salon. Le Nautic est ouvert jusqu’au 13 décembre, porte de Versailles, à Paris.