Le médiateur du crédit prolongé jusqu'à fin 2010

  • A
  • A
Le médiateur du crédit prolongé jusqu'à fin 2010
Partagez sur :

Selon un premier bilan, sa mission a permis aux entreprises d'accéder au prêt bancaire dans deux cas sur trois.

La crise continue, la mission de Monsieur le médiateur du crédit aussi. Le dispositif, qui vise à aider les entreprises dont le financement est fragilisé par la crise, a été prolongé lundi jusqu'à fin 2010. Le texte reprend les accords conclus jusque là avec l'ensemble des établissements bancaires, les assureurs et les acteurs du capital investissement.

"Quand on a un truc qui marche, il ne faut pas s'en débarrasser", a expliqué la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, qui remplaçait le président de la République, en convalescence. Au delà du 31 décembre, sauf nouvelle prolongation, un dispositif de médiation allégé s'appuyant pour l'essentiel sur les services de la Banque de France sera mis en place à compter de 2011.

Le dispositif du médiateur du crédit a été créé en octobre dernier pour aider les entreprises à convaincre les banques de continuer à leur prêter. En échange de son plan d'aide au secteur bancaire, le gouvernement avait exigé des banques qu'elles maintiennent ou augmentent leurs encours de prêts.

Au terme de ses neuf mois d'activité, le médiateur a reçu 14 045 demandes d'entreprises. 12 030 dossiers ont pu être examinés par ses services, 9181 dossiers ont été instruits et clos dont 6 015 sociétés ont ainsi pu accéder à un prêt bancaire - soit deux cas sur trois. Au final, 118 012 emplois ont ainsi été préservés. Dans deux cas sur trois (66%), la médiation a réussi, précise l'Elysée.