Le marché du bricolage frappé par la crise en 2008

  • A
  • A
Le marché du bricolage frappé par la crise en 2008
Partagez sur :

Les magasins de bricolage en France ont connu en 2008 une baisse de fréquentation d'environ 20% et un recul de leurs ventes.

Le marché du bricolage est la première dépense d'équipement des ménages, mais malgré cela, la Fédération des magasins de bricolage annonce une baisse de la fréquentation de leurs magasins de 20%, ainsi qu'un recul des ventes en 2008.

A surface constante, les ventes d’outil de bricolage ont reculé de 1,1% en 2008 à 22,5 milliards d'euros (calculs de la Banque de France) et 606 millions de personnes ont fréquenté les enseignes de bricolage selon la Fédération des magasins de bricolage (FMB). Le premier trimestre de 2009 s'inscrit dans la même lignée que 2008 avec un recul du marché de 2,7% en valeur.

"Pour la première fois, nous avons observé un ralentissement du marché. Le secteur reste solide mais a été touché de plein fouet fin 2008 et début 2009 par la crise", a analysé Pascal Malfoy, président de la Fédération des magasins de bricolage et de l'aménagement de la maison, lors d'une conférence de presse.

Le bricolage reste toutefois la première dépense d'équipement des ménages devant le secteur high-tech et le meuble. Les Français dépensent en moyenne 672 euros par ménage et par an (-5,6%) pour le bricolage et 223 euros pour le jardinage (-3,8%). Dans ce contexte, les magasins discount, qui occupent 15% du marché, ont vu leur chiffre d'affaires augmenter (+2,8%).

La FMB est une fédération professionnelle regroupant l'ensemble des enseignes de magasins intégrés ou indépendants et plus de 1.598 magasins. Le secteur emploie dans son ensemble 72.000 personnes.