Le marché de la VOD limité par son coût

  • A
  • A
Le marché de la VOD limité par son coût
@ MAXPPP
Partagez sur :

Son prix, 4,25 euros en moyenne, reste une entrave pour le consommateur, selon Hadopi.

La vidéo à la demande progresse mais de manière limitée. C'est la principale conclusion d'une étude publiée mercredi par la Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi).

Les films constituent l'essentiel (65%) du marché de la vidéo à la demande (VOD) avec une consommation multipliée par cinq en quatre ans. "Le visionnage légal de films en VOD représente désormais l'équivalent de 10% des entrées cinéma contre 2% en 2007" et de 33% des ventes de films en DVD ou Blu-Ray (contre 7% en 2007), précise Hadopi.

La VOD reste cependant entravée par le coût et le décalage d'offres avec les salles. Les consommateurs relèvent le prix relativement onéreux (4,25 euros en moyenne le film) de l'offre.

Les autres entraves mentionnées par Hadopi sont "la faible disponibilité des versions originales sous-titrées", "la territorialité de certaines offres" réservées aux spectateurs de certaines régions, et "la visibilité de l'offre illicite" - et sa facilité d'accès.