Le marché automobile continue sa décrue

  • A
  • A
Le marché automobile continue sa décrue
@ REUTERS
Partagez sur :

La chute des immatriculations de voitures neuves se poursuit, en baisse de 18,7% en octobre.

Les immatriculations de voitures neuves en France ont baissé en octobre pour le sixième mois d'affilée, avec une chute sur un an de 18,7%, selon les chiffres publiés mardi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). 171.449 voitures ont été immatriculées le mois dernier.

L’effet “fin de la prime à la casse“

Les immatriculations reculent depuis mai suite à la réduction de la prime à la casse passée de 1.000 euros l'an dernier à 700 euros en janvier, puis à 500 euros en juillet. Le dispositif doit prendre fin le 31 décembre 2010.

Cette tendance traduit "la sortie de la prime à la casse", confirme François Roudier, porte-parole du CCFA, avec un nombre d'immatriculations en octobre qui retombe à peu près au niveau d'octobre 2008.

-1,4% sur 10 mois

Depuis le mois de mai, les mauvais chiffres s’enchainent : -11,5% en mai, -1,2% en juin, -9,8% en aout et -8,2% en septembre. Heureusement, le début de l’année avait été particulièrement dynamique, la réduction progressive de la prime à la casse accélérant les achats.

Depuis, le marché automobile français assiste à une correction de la tendance, les bons résultats du début de l’année compensant les baisses récentes. Ainsi, sur les 10 premier mois de 2010, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 1,4% par rapport à la même période de 2009. Les prochains mois s’annonçant tout aussi difficiles, le bilan comptable de l’année 2010 risque donc d’être négatif.

Inquiétant recul des marques françaises

La part des constructeurs français dans les immatriculations du mois d’octobre s'élève à 54,7%, en recul de près de 20% par rapport à octobre 2009. Depuis le début de l’année, le groupe PSA limite la casse dans le secteur des véhicules particuliers, avec un recul de 0,9%. Le groupe Renault a en revanche réussi à progresser de 7,2% sur la même période, dopé par le boom de Dacia (+92,8%).

"Ce sont les marques qui ont profité de la prime à la casse qui souffrent d'autant", explique le CCFA. Pour l'ensemble de l'année, l’organisme table sur une baisse d'environ 10% des immatriculations, avec 2 millions de voitures écoulées.