Le Guide des Experts des meilleurs placements pour 2010 (2/3)

  • A
  • A
Le Guide des Experts des meilleurs placements pour 2010 (2/3)
Partagez sur :

LES EXPERTS EUROPE 1 - Bons plans, placements, nouveaux dispositifs, livrets. Les Experts Europe 1 vous conseillent avec Capital.

> Le Guide des Experts des placements 2010, 1e partie

4. Quels gains espérer en Bourse en 2010 ?

Après leur rebond généralisé (+ 22% en 2009 pour l’indice parisien CAC 40), les marchés boursiers ont peu de chances de rééditer une telle performance cette année. La plupart des experts estiment toutefois que le CAC 40 pourrait poursuivre sur sa lancée, et grimper à 4 400 points d’ici à fin 2010, contre 4 000 points début janvier. Soit 10% de hausse. Entretemps, les marchés risquent cependant d’être agités. Mieux vaudra donc être très sélectif, par exemple en ne gardant que des valeurs défensives, qui réussiront à sortir de bons résultats malgré la croissance molle. Parmi celles-ci : Sanofi Aventis, Vivendi ou France Telecom.

5. Je compte ouvrir un contrat d’assurance-vie. Puis-je négocier les 5% de frais d’entrée que me réclame l’assureur ?

La pratique est de plus en plus courante. C’est la conséquence bénéfique de l’apparition sur internet de contrats à "zéro %", qui ne prélèvent aucuns frais d’entrée. Les assureurs traditionnels ont du coup adapté leur politique commerciale. Ainsi, chez SMAvie BTP, les frais officiels, affichés à 4% sur le contrat, sont systématiquement abaissés à 3%. L’Afer a lui réduit les siens à 2%. Sachez enfin que si votre capital à investir est conséquent (de 20 000 à 30 000 euros par exemple), obtenir une ristourne supplémentaire sera d’autant plus facile.

6. Ma Caisse d’Epargne me propose de souscrire des parts sociales de son capital. Dois-je me méfier ?

Non, car c’est l’un des meilleurs placements du moment. Ces titres, disponibles uniquement dans les réseaux mutualistes (Caisses d’épargne, Banques populaires, Crédit agricole et Crédit mutuel) ont en effet rapporté entre 3,7 et 4% en 2009. A ce taux s’ajoute un crédit d’impôt égal à 50% du dividende versé. Soit un rendement maximum de 5,52% net ! Et ce, sans aucun risque. Seuls défauts : l’investissement est souvent plafonné (1 500 euros aux Banques populaires, 50 000 euros au Crédit Mutuel), et la liquidité est limitée (la sortie n’est possible le plus souvent qu’au deuxième trimestre, sauf au Crédit mutuel, qui les rachète à tout moment).

7. Comment faire pour parier sur la hausse de l’or ?

Il existe deux façons de miser sur le métal jaune. La première est d’acheter de l’or physique, de préférence des pièces comme le Napoléon, plus simples à revendre qu’un lingot. Depuis 2006, une fiscalité avantageuse a même été mise en place : à condition de produire une facture d’achat, les gains sont taxés à hauteur 28,1%, avec une exonération de 10% par an dès la troisième année de détention. Soit une exonération totale au bout de douze ans. Seconde façon de parier sur l’or : passer par les fonds, baptisés "trackers", dont l’objectif est de reproduire fidèlement le cours de l’once à Londres. Ceux-ci présentent l’avantage de s’acheter et de se vendre aussi facilement qu’une action, pour des frais réduits.

> Le Guide des Experts des placements 2010, 3e partie

Les Experts Europe 1, en partenariat avec