Le gouvernement traque la fraude fiscale

  • A
  • A
Le gouvernement traque la fraude fiscale
Le guichet de régularisation fiscale ne sera pas réouvert.@ DR
Partagez sur :

Valérie Pécresse a annoncé d’autres mesures jeudi. 16 milliards ont déjà été récoltés en 2010.

Le gouvernement s'attaque à la fraude fiscale. La ministre du Budget, Valérie Pécresse, a annoncé jeudi l'accroissement du nombre de contrôles mais aussi la mise en place d'une police fiscale. Avec 16 milliards d'euros en 2010, les mesures de lutte contre les évadés fiscaux ont permis d'encaisser 50 milliards de plus dans les caisses de l'État depuis 2007.

"Évidemment, le gouvernement ne changera pas de pied par rapport à la voie répressive qu'il a choisi", a prévenu jeudi la ministre du Budget, Valérie Pécresse.

"C'est la seule qui soit compatible avec nos principes républicains. C'est une voie qui nous rapporte et qui rapporte à tous les citoyens français, des milliards d'euros. Je le répète, nous refusons donc toute mesure d'amnistie. C'est aux antipodes du pacte républicain", a-t-elle conclu.

Parmi les mesures annoncées jeudi, l'allongement du délai d'amnistie. Il est désormais porté à dix ans pour les avoirs non déclarés détenus à l'étranger. Les cartes bancaires étrangères détenues par des résidents français seront également contrôlées. En revanche, le guichet de régularisation fiscale restera portes closes. Il avait rapporté 1,2 milliard d'euros à l'Etat en 2009.