Le foie gras n'aura jamais coûté aussi cher

  • A
  • A
Le foie gras n'aura jamais coûté aussi cher
Partagez sur :

Les prix ont augmenté de 5% sur un an en raison de la hausse du prix des céréales.

A l'approche des fêtes de fin d'année, préparez-vous à dépenser quelques euros de plus pour déposer des tranches de foie gras dans vos assiettes. Jamais celui-ci aura coûté aussi cher : 5% de plus que l'année dernière. En supermarché, cela signifie qu'une boîte de 350 grammes sera vendue à Noël pour 27 euros, alors qu'elle coûtait moins de 25 euros il y a deux ans.

En cause : la flambée du prix des matières premières agricoles. "L'alimentation représente 50% du prix de revient d'un canard et elle a augmenté de l'ordre de 30%", souligne Xavier Gaudio, président du Comité interprofessionnel du foie gras. "On leur donne à manger du maïs, du blé et des protéines et ça, ça flambe." Les coûts de production ont ainsi grimpé de 15%, soit près de trois euros par canard.

Le gouvernement veut défendre la filière française

Malgré cette hausse, la consommation devrait rester stable cette année selon les professionnels du secteur, après une augmentation des ventes de 1% en 2011. Les Français continuent d'être de grands amateurs de foie gras, la moitié d'entre eux en consommant deux fois par an, surtout à Noël et à Pâques. Et l'Hexagone reste, de loin, le premier producteur au monde avec 19.900 tonnes produites en 2011, sur un total de 27.100 dans le monde.

La France tient donc à cette filière qui emploie environ 30.000 personnes et qui a dégagé un excédent commercial de plus de 40 millions d'euros l'année dernière. Le ministre délégué à l'Agroalimentaire, Guillaume Garot multiplie ainsi les déplacements depuis l'interdiction effective de ce produit made in France en Californie depuis juillet. Il était en Russie en septembre, au Parlement européen cette semaine et se rendra aux Etats-Unis et en Chine l'année prochaine.

Officiellement, la filière française ne se dit pas inquiète, mais la décision californienne pourrait bien faire boule de neige : des eurodéputés, dont l'élu écologiste français Yves Cochet, réclament actuellement l'interdiction de la production et de la vente de foie gras dans l'Union européenne pour mettre fin à "la torture de millions de canards et d'oies".