Le FMI relève à nouveau légèrement ses prévisions de croissance pour la France

  • A
  • A
Le FMI relève à nouveau légèrement ses prévisions de croissance pour la France
Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une croissance de 1,6% pour cette année et de 1,8% pour 2018.@ MANDEL NGAN / AFP
Partagez sur :

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une croissance de 1,6% pour cette année et de 1,8% pour 2018.

Le FMI a de nouveau légèrement relevé jeudi ses prévisions de croissance pour la France, saluant les réformes "ambitieuses" menées par le président Emmanuel Macron, mais en insistant plus fortement cette fois-ci sur le besoin de les mettre en application.

Dans son évaluation annuelle de l'économie française, le Fonds prévoit une croissance de 1,6% pour cette année et de 1,8% pour 2018, soit dans les deux cas 0,1 point de plus que lors de la publication de ses dernières projections en juillet. À cette occasion, le FMI avait relevé une première fois sa prévision de 0,1 point pour 2017 comme pour 2018, saluant les réformes "complètes et ambitieuses" annoncée par Emmanuel Macron, au terme d'une mission d'évaluation à Paris. Le gouvernement français a annoncé mardi qu'il tablait désormais sur une croissance de 1,7% pour cette année.

Un ton bienveillant et rare, de la part du FMI. En juillet, l'institution internationale avait multiplié les éloges à l'égard de l'exécutif. Ce ton aussi bienveillant que rare de la part du FMI reste d'actualité, même si l'accent est cette fois-ci beaucoup plus porté sur l'application des réformes. "Le directoire a salué le large programme de réformes du nouveau gouvernement qui cherche à traiter les défis de longue date de l'économie française", indique l'institution dans un communiqué. "Avec une reprise qui se renforce et la création d'emploi qui se redresse, (le directoire) a noté qu'il existe actuellement une large fenêtre d'opportunités pour une stratégie courageuse et complète afin de dynamiser la croissance, de réduire le chômage et de garantir la soutenabilité des finances publiques", a-t-il ajouté.

Les défis de la stratégie budgétaire et la réforme du marché du travail. Aux yeux du FMI, "le défi clef est désormais l'application (des réformes), notamment celles concernant la stratégie budgétaire envisagée et les réformes du marché du travail". En juillet, le Fonds avait qualifié "d'ambitieux", "de courageux" ou encore "d'impressionnant" le programme économique d'Emmanuel. Macron. Le chef de mission du Fonds monétaire international, Christian Mumssen, s'était tout particulièrement réjoui que le gouvernement français se soit largement inspiré pour l'élaboration de programme d'un document publié l'année passée par l'institution financière. "Toutes les idées y sont", s'était-il félicité.