Le FMI prévoit pour la France une reprise "lente" début 2010

  • A
  • A
Le FMI prévoit pour la France une reprise "lente" début 2010
Partagez sur :

La récession en France devrait baisser d'intensité d'ici à la fin de l'année, et le pays devrait renouer avec une croissance "lente" début 2010, estime FMI.

"La contraction de l'économie devrait ralentir sur le reste de 2009 et être suivi par un lent retour à la croissance qui commencera début 2010", écrit le Fonds monétaire international dans un rapport rendu public dimanche soir à l'issue d'une mission de consultation en France.

"Etant donné les structures de bases de l'économie et des mesures politiques d'actions prises de bonne heure, la France a surmonté la crise actuelle mieux que la plupart des autres grandes économies", estime le FMI. "Néanmoins, le pays reste en profonde récession, et les politique à court terme de soutien à la reprise sont essentielles", ajoute le rapport, qui s'inquiète par ailleurs de "la hausse rapide du niveau de la dette publique".

Le FMI ne donne par d'estimation chiffrée pour l'évolution du produit intérieur brut français, mais ses pronostics sont comparables à ceux du gouvernement, qui attend une reprise lente et progressive en 2010, avec une croissance économique annuelle de 0,5%. Le FMI estime que "la récession mondiale impose un lourd tribut à l'économie française.

Le Fonds note les "mesures importantes" prises par le gouvernement pour "soutenir le secteur financier", en particulier les injections de capital dans les banques, qui ont atteint plus de 13 milliards d'euros. D'une manière générale, estime le FMI, "les banques françaises se sont montrées comparativement résistantes face à la crise jusqu'ici", mais les "pressions montent" sur leur chiffre d'affaires et leur rentabilité, et la "tourmente financière devrait continuer à avoir des conséquences négatives" sur le secteur "pour quelque temps" encore.