Le déficit public proche des 89 milliards d’euros

  • A
  • A
Le déficit public proche des 89 milliards d’euros
Partagez sur :

A la fin mai, le déficit du budget de l'Etat a augmenté de 76% par rapport à mai 2008.

Le déficit public continue encore et toujours à se creuser. Il a atteint, fin mai, 88,7 milliards d'euros contre 50,1 milliards un an plus tôt.

La crise n’est évidemment pas étrangère à cette aggravation des finances publiques. L’écart entre 2008 et 2009 s’explique à hauteur de 16,1 milliards d’euros par l’incidence de la mise en œuvre des mesures de relance de l’économie (comprenant 6,25 milliards d’euros de prêts au secteur automobile). Le reste est essentiellement dû aux pertes de recettes fiscales liées à la récession que traverse la France (plus de 25 milliards d'euros au total).

Le manque à gagner sur les recettes fiscales a atteint 25,4 milliards d'euros. Une baisse qui s’explique à la fois par la mise en œuvre des mesures de soutien à la trésorerie des entreprises dans le cadre du plan de relance (6,4 Md€) et par l’évolution défavorable des recettes fiscales sous l’effet de la conjoncture économique", explique le communiqué du ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique.

Hors plan de relance, les recettes fiscales auraient accusé un repli de 17,3% par rapport à 2008, notamment en raison d'un recul de l'impôt sur les sociétés et de la collecte de la TVA. Sous l’effet de la conjoncture économique, ces deux taxes ont respectivement enregistré des manques à gagner de 12,1 et 6,3 milliards d'euros.

Selon les dernières prévisions de Bercy, le déficit budgétaire sera compris entre 125 et 130 milliards d'euros à la fin 2009.