Le déficit public au-delà des 6%

  • A
  • A
Le déficit public au-delà des 6%
Partagez sur :

Cette projection "probable" a été annoncée mardi par Eric Woerth. Une conséquence directe la croissance en berne.

Pour respecter les critères européens dits de Maastricht, le déficit public d’un Etat doit représenter au maximum 3% du Produit intérieur brut. Selon les estimations annoncées mardi par Eric Woerth, le déficit public de la France en 2009 devrait "probablement" bondir au-delà de la barre des 6%, contre 5,6% annoncés début mars.

"La croissance a été revue en baisse, et donc à ce moment-là, quasiment automatiquement, cela a eu un impact sur les déficits", a expliqué le ministre du Budget, interrogé sur LCI. Les prévisions de croissance sont ainsi passées, au cours des derniers mois, de -1,5% à -3%.

"Mais encore une fois, ce n'est pas dû à la dépense. Aujourd'hui, la dépense de l'Etat est contenue comme jamais, elle est au niveau de l'inflation", a assuré Eric Woerth pour qui "le problème vient des recettes", notamment de l’impôt sur les sociétés.