Le déficit commercial se stabilise

  • A
  • A
Le déficit commercial se stabilise
@ Reuters
Partagez sur :

Légère baisse du déficit commercial français en 2009, il s'élève à 43,03 milliards d’euros.

Le déficit commercial de la France s'est établi aux alentours de 43,03 milliards d'euros en 2009, contre 55,14 milliards en 2008, a annoncé jeudi Anne-Marie Idrac, secrétaire d'Etat au Commerce extérieur.

2009 : "année encourageante"

"Le point majeur est que la France a tenu son rang à l'exportation, dans un contexte de crise", a déclaré Anne-Marie Idrac dans une interview au Figaro, qualifiant 2009 "d’année encourageante". Dans ses dernières prévisions, le gouvernement tablait sur un déficit de 42,4 milliards pour 2009, puis de 45 milliards en 2010.

La balance commerciale prend en compte le volume des exportations françaises et celui des importations dans l’Hexagone. La France importe plus qu’elle n’exporte depuis 2004. Le déficit commercial s’élevait à 5,1 milliards d’euros en 2004 et n’a depuis cessé de croître : 21,6 milliards en 2005, 38,4 milliards en 2007 et donc 43,03 milliards en 2009, selon les chiffres de l’Insee.

La facture énergétique s’est allégée

"2009 a été une année encourageante, marquée par une réduction notable du déficit commercial grâce à la forte baisse de la facture énergétique", a déclaré Anne-Marie Idrac. La forte baisse du prix du pétrole et du gaz naturel a permis d’alléger la facture des importations.

Dans un contexte de crise économique, cette annonce peut rassurer sur les fondamentaux de l’économie française. La secrétaire d'Etat au Commerce extérieur souligne ainsi que "contrairement à l'Allemagne ou à l'Italie, la France a réussi à conserver sa part de marché vis-à-vis des pays de l'OCDE, dont elle représente 6,6% des exportations".

Les pays européens restent les principaux partenaires de la France, puisque 60 % des échanges commerciaux français ont été réalisés au sein de l'Union européenne, avec une réduction significative du déficit franco-allemand. Le déficit commercial avec la Chine se stabilise, tandis que la France est resté excédentaire avec le Proche et Moyen-Orient et l'Afrique.