Le couturier Christian Lacroix en cessation de paiements

  • A
  • A
Le couturier Christian Lacroix en cessation de paiements
Partagez sur :

La maison de haute couture Christian Lacroix, propriété du groupe américain Falic, s'est déclarée en cessation de paiements le 22 mai après l'effondrement des ventes de prêt-à-porter féminin, a annoncé Le Figaro jeudi.

Le secteur de la haute couture n'échappe pas à la crise. Pour preuve la maison, Christian Lacroix s'est déclarée en cessation de paiements le 22 mai, selon une information dévoilée jeudi par le Figaro. "Les représentants des salariés en ont été informés hier", a indiqué le journal. Le tribunal de commerce de Paris devrait se prononcer la semaine prochaine sur un redressement judiciaire ou une liquidation", mais une liquidation est "peu probable" car "les actionnaires souhaitent présenter un plan de continuation", a ajouté Le Figaro.

"Les ventes de prêt-à-porter féminin, l'essentiel de l'activité, sont en recul de 35%" et Christian Lacroix a perdu "10 millions d'euros en 2008" pour un chiffre d'affaires de 30 millions, selon le journal. Selon le PDG de Christian Lacroix cité par Le Figaro, c'est la forte chute du marché américain, "qui souffre depuis près d'un an de façon assez violente", qui explique en grande partie ces résultats.

Depuis un an, Falic avait cherché à se désengager de la maison de haute couture, des discussions ayant démarré en avril avec un investisseur dont l'identité n'est pas connu. Si les discussions "n'aboutissaient pas, les actionnaires se disent prêts à financer un plan de continuation", mais cela impliquerait des suppressions parmi les 125 emplois, a indiqué Le Figaro.