Le courrier bientôt livré à J+2 ?

  • A
  • A
Le courrier bientôt livré à J+2 ?
Partagez sur :

La Poste réfléchirait sérieusement à revenir sur sa "garantie de livraison" en un jour, pour faire des économies. Dans l’immédiat, l’entreprise dément que ce projet soit acté.

"La Poste dément toute décision d'abandon du J+1", a affirmé l’entreprise dans un communiqué publié lundi. Une réponse directe aux informations dévoilées peu avant par les Echos pour qui La Poste réfléchit bien à revenir sur sa "garantie de livraison" en un jour pour passer au J+2 d’ici à 2011, année de l'ouverture totale à la concurrence du secteur postal.

"C'est un vrai débat", reconnaissait d’ailleurs le président de La Poste Jean-Paul Bailly le 1er avril dernier devant la Commission des affaires économiques de l'Assemblée. "L'allongement à J+2 de la livraison du courrier n'est absolument pas à l'ordre du jour puisque j'ai signé vendredi avec (la ministre de l'Economie) Christine Lagarde les objectifs qualité de La Poste qui prévoient 84% minimum à J+1" pour 2009, a commenté de son côté le secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation Luc Chatel.

Reste les chiffres : seuls 3% des courriers gérés par La Poste vont de particulier à particulier. Les entreprises, elles, ne semblent pas avoir besoin dans tous les cas du J+1. Passer à J+2 permettrait de faire des économies sur les envois classiques et d’augmenter les tarifs pour des courriers "express". La Poste pourrait aussi mettre en avant un autre argument, écologique celui-là. Pour acheminer le courrier en J+1, des avions polluants et bruyants doivent souvent être utilisés.

Pour passer définitivement au J+2, le ministère de l'Economie doit cependant d'abord consulter l'Autorité de régulation des postes, qui recommandait en 2008 le maintien d'objectifs à J+1. Les syndicats, déjà échaudés par le prochain changement de statut de La Poste en société anonyme à capitaux publics, ont vite réagi : "tous les moyens sont bons pour dénaturer le service public", a accusé Sud-PTT.