Le conseil d'administration de Gameloft démissionne après l'OPA de Vivendi

  • A
  • A
Le conseil d'administration de Gameloft démissionne après l'OPA de Vivendi
Vivendi est le groupe de médias dirigé par Vincent Bolloré.@ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

Le conseil d'administration de Gameloft a justifié cette décision en évoquant des valeurs opposées avec Vivendi.

Les membres du conseil d'administration de l'éditeur de jeux vidéo mobiles Gameloft, dont Vivendi a pris le contrôle lors d'une OPA hostile, vont démissionner avant l'assemblée générale prévue mercredi après-midi.

Indépendance et confiance. "Gameloft s'est bâtie sur les valeurs d'indépendance, de confiance, d'innovation créative et de valorisation du travail de chacun", indique le communiqué du conseil démissionnaire. Vivendi s'est lancé depuis plusieurs mois dans une double offensive visant les éditeurs français de jeux vidéo Ubisoft et Gameloft, tous deux fondés et contrôlés par les frères Guillemot, et opposés à l'action du groupe de médias dirigé par Vincent Bolloré. Dans le cadre de cette double bataille, Vivendi a réussi à prendre le contrôle de Gameloft, dont il détient désormais près de 96% du capital.

Des valeurs diamétralement opposées. "Sur le plan managérial, les pratiques de Vivendi sont clairement aux antipodes de la vision qu'ont le conseil et le management de la gestion des équipes et des talents qui a fait le succès de Gameloft", explique le communiqué. "Le conseil d'administration ne peut se résoudre à devenir le simple exécutant de décisions d'un actionnaire majoritaire dont il ne partage ni la vision stratégique ni les valeurs managériales et qui a d'ailleurs indiqué vouloir nommer de nouveaux administrateurs", souligne le texte.

"Le conseil a décidé de faciliter la transition en acceptant la nomination, à la demande du nouvel actionnaire majoritaire, d'Alexandre de Rochefort à la tête des 39 filiales de Gameloft avec effet au 29 juin 2016", précise le communiqué.