Le Conseil d'Etat demande la réimmatriculation des Mercedes

  • A
  • A
Le Conseil d'Etat demande la réimmatriculation des Mercedes
@ Reuters
Partagez sur :

Paris a bloqué l'immatriculation de certains véhicules à cause d'un liquide de climatisation jugé polluant.

Le juge des référés du Conseil d'Etat a suspendu mardi la décision du gouvernement français de bloquer les immatriculations de certaines voitures Mercedes en raison d'un litige sur le liquide de climatisation utilisé. Il a également ordonné la reprise de ces immatriculations sous deux jours, dans l'attente d'une décision définitive du Conseil d'Etat à ce sujet.

La société Mercedes France, dont le groupe automobile allemand Daimler est la maison-mère, avait attaqué début août cette décision devant le juge des référés du Conseil d'Etat.

Les immatriculations des Classe A, Classe B, CLA et SL assemblées depuis le 12 juin sont bloquées pour six mois par les autorités françaises au motif que ces véhicules utilisent un liquide de climatisation interdit depuis janvier dans l'Union européenne en raison de ses effets sur le réchauffement climatique. Une nouvelle directive interdit en effet l'utilisation de tout fluide au potentiel d'émission de gaz à effet de serre supérieur à 150 fois celui du dioxyde de carbone. Mais la marque allemande refuse d'utiliser le seul liquide de remplacement homologué à ce jour en Europe en raison, dit-elle, de son inflammabilité.

>> LIRE AUSSI : 5.000 Mercedes bloquées à cause d'un gaz