Le chômage repart à la hausse en novembre

  • A
  • A
Le chômage repart à la hausse en novembre
@ MAX PPP
Partagez sur :

MAUVAISE NOUVELLE - Il a augmenté de 0,5% en France en novembre. Mais pour Hollande, "l'inversion est amorcée".

François Hollande l’avait initialement promis, Michel Sapin l’avait répété sans faillir : la courbe du chômage allait s’inverser avant la fin de l’année 2013. Mais les choses se sont sérieusement compliquées jeudi avec la publication des chiffres du chômage par Pôle emploi et la Dares. Au moins de novembre le chômage a augmenté de 0,5%. Du côté de l'Elysée, on maintient pourtant que l'"inversion est amorcée".

L'essai d'octobre n'a pas été transformé.  Après le bug de SFR d’août et le trou de septembre, le mois d’octobre avait laissé espérer un mieux dans la lutte contre le chômage, avec un recul de 0,6%. Toutefois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A (n’ayant exercé aucune activité rémunérée) s’établit à 3.293.000 en France métropolitaine, soit une hausse de 17.800 personnes. Sur un an, le chômage a augmenté de 5,6%.

Inquiétude pour l’emploi des jeunes. La lutte contre le chômage des jeunes était une grande réussite depuis plus de six mois du gouvernement. Le mois de novembre montre une légère inversion de cette tendance : 2.300 jeunes de plus sont inscrits à Pôle emploi par rapport à octobre, soit une hausse de 0,4%. Sur un an, le nombre de personnes de moins de 25 ans inscrits en catégorie A a augmenté de 0,3%. Toutefois, depuis avril, 23.000 jeunes de moins sont inscrits à Pôle emploi, soit une baisse de 4,1%. 

Bonne nouvelle dans les catégories B et C. Une éclaircie toutefois pour les catégories B et C (exerçant une activité à temps partiel ou temporaire). Alors que le nombre de demandeurs d’emploi dans cette catégorie avait augmenté le mois dernier, il recule en novembre. Le nombre de chômeurs de catégorie B a reculé de 3,1% (mais reste en augmentation de 4,2% sur un an) et celui de catégorie C se réduit de 0,4% (en hausse de 8,2% sur un an). Au total, le nombre de chômeurs inscrit à Pôle emploi dans les catégories A, B et C s’établit à 4.876.100 en France métropolitaine fin novembre 2013 soit une baisse de 0,1% (moins 6.900 personnes) depuis octobre. En incluant les Dom, la France compte désormais 5.174.300 chômeurs. 

Changement de rhétorique au gouvernement. Le gouvernement maîtrise l'art de la sémantique. Faute de pouvoir afficher une diminution du nombre de chômeurs sur trois mois consécutifs, l'exécutif met en avant une moyenne trimestrielle. "La courbe dont nous voulons l'inversion, c'est celle du chômage de catégorie A sur trois mois", a souligné Michel Sapin. Selon les comptes du ministre du Travail : "au 1er trimestre, on a eu +30.000 inscrits, au 2e trimestre +18.000, au 3e +5.500, et au 4e on est à -1.350 pour l'instant". Ainsi, "en moyenne trimestrielle, nous avons une légère inversion de la courbe au 4e trimestre pour la catégorie A", a expliqué Michel Sapin, reconnaissant toutefois une "grande volatilité" des données mensuelles publiées par Pôle emploi. "L’inversion de la courbe du chômage, sur laquelle je me suis engagé, est bien amorcée", écrit pour sa part l'Elysée dans un communiqué. 

sur le même sujet

LE CHIFFRE - 20.500 chômeurs de moins en octobre

ENQUETE - Pôle emploi ne permet pas toujours de trouver... un emploi

VIDEO - Sapin : les chiffres du chômage "ne seront pas bons"

INFO - Chômage : un bug chez SFR a faussé les résultats