Le chômage repart à la hausse en mai

  • A
  • A
Le chômage repart à la hausse en mai
La hausse du nombre de demandeurs d'emploi atteint 1,0%, soit 39.400 personnes de plus en un mois.@ REUTERS
Partagez sur :

Après un début d'année encourageant, la baisse du chômage en France s'est interrompue en mai.

Après un premier trimestre 2011 optimiste, le nombre de personnes en quête d'emploi sans activité est nettement reparti à la hausse. Les statistiques des demandeurs d'emploi inscrits en mai à Pôle emploi sont ainsi décevants après la lente décrue du nombre de chômeurs sans aucune activité observée en avril. En mai, le nombre de chômeurs n’ayant exercé aucun emploi (catégorie A) en France métropolitaine augmente de 0,7% par rapport à avril soit 17.700 nouveaux inscrits. Il s'agit de la première hausse enregistrée depuis le début de l'année. Sur un an, ce chiffre progresse de 0,3%.

+ 1% en mai

Le nombre de personnes exerçant une activité réduite courte, d'au plus 78 heures au cours du mois, (catégorie B) est en hausse de 0,7%. Pour la catégorie C, c'est-à-dire les personnes pratiquant une activité réduite longue, de plus de 78 heures au cours du mois, la situation n'est pas bonne également. le nombre d'inscrits augmente de 2,2%.

Au final, en additionnant les catégories A, B et C, le nombre de demandeurs d'emploi fin mai augmente de 1,0% (+ 39.400 demandeurs) par rapport à avril pour s'élever à 4.078.500, soit une hausse de 3,8% sur un an. Avec les départements d'outremer, la France compte au total 4,341 millions de demandeurs d'emploi.

Les jeunes et les séniors sévèrement touchés

Toutes les catégories ont vu leur situation se détériorer, mais les jeunes et les plus de 50 ans sont une nouvelle fois nettement concernés. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A de moins de 25 ans est en hausse de 1,3% en mai, malgré une baisse de 6,6% sur un an. Pour les catégories B et C, la hausse est de 1,2% pour une augmentation de 6,3% sur l'année. Pour les 50 ans et plus, le nombre de demandeurs bondit de 0,9% pour les catégories A, soit une augmentation de 12,3% sur un an. Pour les catégories B et C, cette augmentation est de 2,2%, soit +18,1% en un an.

Une reprise surprenante

Xavier Bertrand, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, a pris acte de cette augmentation dans un communiqué, tout en soulignant qu'elle ne "remet cependant pas en cause le mouvement de baisse enregistré depuis le début de l'année". Le taux de chômage en France avait pourtant légèrement baissé au premier trimestre 2011, à 9,2% de la population active en métropole (9,7% départements d'Outre-mer compris), soit un recul de 0,1 point par rapport au chiffre révisé du quatrième trimestre, a annoncé l'Insee le 1er juin.

En avril, le nombre de chômeurs n’ayant exercé aucun emploi avait baissé de 0,4 %, soit un repli de 10.900 personnes en avril, en comparaison avec mars dernier. Fin avril, il y avait donc 2.669.100 inscrits à Pôle Emploi en catégorie A en France métropolitaine. En ajoutant les catégories B et C, le nombre de demandeurs fin emploi fin avril s'élevait à 4.039.100 en France métropolitaine (-0,2% par rapport à mars) et à 4.301.200 en incluant les DOM (-0,1% par rapport à mars).

"Les résultats du mois de mai incitent à redoubler d'efforts pour faire reculer le chômage", a déclaré Xavier Bertrand mardi.