Le chômage repart à la baisse

  • A
  • A
Le chômage repart à la baisse
Le nombre de demandeurs d'emploi à baissé de 0,8% à 2.680.000 personnes, le mois dernier.@ REUTERS
Partagez sur :

En mars, le nombre de demandeurs d'emploi a baissé de 0,8%, après une stagnation en février.

Le nombre de chômeurs n’ayant exercé aucun emploi a baissé de 0,8%, soit un repli de 21.000 personnes en mars, en comparaison avec février dernier. Fin mars, il y avait donc 2.680.000 inscrits en catégorie A en France métropolitaine.

Par contre, en incluant ceux ayant eu une activité réduite, Pôle Emploi a enregistré, le mois dernier, 4.700 demandeurs d’emplois de plus, soit 0,1%. Ce qui équivaut à 4.045.400 personnes. En incluant les départements d'outre-mer, il y avait 4.306.200 chômeurs. Sur un an, la hausse du chômage est de 0,7% pour la catégorie A et de 3,8% pour les catégories A, B, C (incluant donc ceux ayant une activité réduite).

Les jeunes chômeurs reculent

Les jeunes et les seniors connaissent des sorts opposés. Ainsi, le nombre des moins de 25 ans inscrits à Pôle emploi a continué de reculer au mois de mars : -1,3% par rapport au mois précédent, -6,6% sur un an. En revanche, le nombre des 50 ans et plus au chômage a augmenté de 0,4% dans le mois et de 13% dans l'année.

A noter que le chômage de longue durée (d'une période de plus d'un an) touche 1,531 million de demandeurs d'emploi de toutes catégories, accusant une hausse de 0,4% sur un mois et de 12,7% sur un an.

Au mois de février, le taux de chômage était resté stable, avec une légère baisse de 0,1% du nombre de demandeurs d’emploi. 2,701 millions de personnes sans aucune activité avaient ainsi été comptabilisées fin février. Au total, ils étaient 4,040 millions de demandeurs d'emploi, toutes catégories confondues.

Le gouvernement se satisfait

Xavier Bertrand s'est félicité de la "nouvelle tendance qui se dessine" estimant désormais que l'objectif du gouvernement de faire reculer le chômage en 2011 allait "être atteint". "C'est une très bonne nouvelle (...) Trois mois de baisse, on n'avait pas connu cela depuis avant la crise, depuis le 1er trimestre 2008", a affirmé le ministre du Travail.