Le chômage grimpe encore et encore

  • A
  • A
Le chômage grimpe encore et encore
Le nombre de chômeurs est en hausse en décembre.@ Reuters
Partagez sur :

Le nombre de demandeurs d’emplois a augmenté en décembre de 1%. Et de 3% sur l'année.

Le taux de chômage en France a encore augmenté en décembre, d'après les chiffres dévoilés mercredi par le ministère du Travail. Le nombre de demandeurs d'emploi n'ayant exercé aucun emploi a progressé de 1%, et atteint ainsi 2,725 millions. Sur l'ensemble de l'année 2010, la hausse du chômage est de 3%.

Autre indicateur inquiétant : la poursuite de l'augmentation du chômage de longue durée. 1.623.000 chômeurs le sont depuis plus d’un an.

"Un signal inquiétant"

"On se dit que la crise est encore là et les ménages le ressentent", a expliqué Alexander Law, économiste chez Xerfi, au micro d'Europe 1. "Cette dégradation pourrait encore se poursuivre (...) C’est un signal qui est plutôt inquiétant pour l’économie française à l’heure actuelle", a-t-il ajouté.

Il s'agit en effet du deuxième mois consécutif de hausse pour le chômage, après une augmentation de 0,8% déjà enregistrée en novembre. Le nombre de demandeurs d'emploi, avec une activité réduite, avait alors franchi le seuil psychologique des 4 millions.

"La crise est loin d’être terminée"

"Je suis inquiet. Quand on prend l’ensemble des chômeurs, outre mer compris, on est à 4,3 millions, avec +54% en un an, persistance du chômage des jeunes, du chômage de longue durée", a réagi jeudi matin sur Europe 1 Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force Ouvrière (FO).

"Il y a un chiffre qui m’inquiète particulièrement, c’est tous ceux qui sont inscrits au chômage depuis au moins deux ou trois ans. Ce nombre-la sur 2010 augmenté de 38%, ca veut dire que ce sont des salariés qui vont avoir du mal à retrouver du travail", a-t-il poursuivi, avant d'ajouter : "Ce n’est pas une surprise, on le voit bien, la crise est loin d’être terminée".

Bertrand veut "une baisse sensible" du chômage

Xavier Bertrand a admis mardi soir que 2010 n'aura pas été "la bonne année" en matière d'emploi. Le ministre du Travail a ainsi annoncé son intention de "mobiliser tous les acteurs de la politique de l'emploi, en particulier les services publics de l'emploi régionaux et locaux, afin que 2011 soit une année de baisse sensible du chômage", selon un communiqué du ministère.

Le ministre a promis des mesures "concrètes" dans les prochaines semaines, notamment pour les publics fragilisés, les chômeurs de longue durée ou les jeunes, en facilitant contrats aidés et formations pour les premiers et l'emploi en alternance pour les seconds.