Le chômage a baissé de 0,3% en août

  • A
  • A
Le chômage a baissé de 0,3% en août
Le chômage a légèrement reculé en août, avec 11.100 inscrits sans activité de moins à Pôle emploi en métropole, soit 3,413 millions de chômeurs.@ MAXPPP
Partagez sur :

DU MIEUX - Pour la première fois depuis neuf mois, le nombre d'inscrits à Pôle emploi a légèrement reculé, avec 11.100 inscrits de moins.

Légère embellie. Premier répit de l'année pour le gouvernement sur le front de l'emploi : le chômage a légèrement reculé en août, avec 11.100 inscrits sans activité de moins à Pôle emploi en métropole. Ce qui porte le nombre de chômeurs de catégorie A à 3,413 millions au total. Jusqu'à aujourd'hui, le nombre de demandeurs d'emploi avait augmenté sans discontinuer depuis novembre 2013.

>> LIRE AUSSI - Toujours plus de CDD, toujours plus courts

Une baisse relative. S'il faut s'en réjouir, on est toutefois encore loin d'une baisse massive. Car si l'on prend l'ensemble des chômeurs, ceux sans activité et ceux ayant une activité réduite (catégorie A, B et C), la baisse n'est que de 0,1% (- 5.800 inscrits). Au total, le nombre de chômeurs s'élève donc à 5,078 millions de personnes.
chômage pôle emploi, 930*620

Le chômage des séniors augmente encore. Avec une baisse de 0,5%, les hommes inscrits en catégorie A bénéficient davantage de l'embellie que les femmes (- 0,2%). Le nombre de chômeurs de moins de 25 ans ne diminue que de 0,1%, et celui des 25-49 ans de 0,5%. Le chômage des + de 50 ans continue, lui, d'augmenter, de 0,1%. 

Des records atteints cet été. Il s'agit seulement de la troisième baisse mensuelle depuis l'élection de François Hollande, en mai 2012. Depuis cette date, Pôle emploi a vu affluer un demi-million de chômeurs sans activité supplémentaires. Fin juillet, 3,424 millions de chômeurs sans activité étaient même recensés en métropole, du jamais-vu. En comptant les temps partiels et l'outre-mer, un autre plus haut historique de 5,387 millions de demandeurs d'emploi avait alors été enregistré.

Pas d'embellie avant 2015 ? Le chef de l’État, qui a échoué à "inverser la courbe du chômage" fin 2013 comme il s'y était engagé, a reconnu jeudi lors de sa conférence de presse semestrielle que les résultats de sa politique "tardaient à venir" mais assuré qu'"ils viendr(aient)", disant espérer que ce serait "avant 2017".

>> LIRE AUSSI - C’est confirmé, l’économie française est à l’arrêt

Selon la plupart des économistes, il faut au moins 1,5% de croissance pour faire refluer le chômage. Or, la prévision officielle du gouvernement est de 0,4% pour 2014. Aucun organisme international ne prévoit donc de baisse avant, au mieux, 2015.