Le chéquier en voie de disparition ?

  • A
  • A
Le chéquier en voie de disparition ?
Un rapport remis à Bercy mardi préconise de réduire de moitié le nombre de chèques émis d'ici 2017.@ MaxPPP
Partagez sur :

Un rapport sur "l'avenir des moyens de paiement en France" a été remis mardi à Bercy.

Quel avenir pour les moyens de paiements en France ? C’est le sujet du rapport rendu par les spécialistes du secteur banquier Georges Pauget et Emmanuel Constans à Bercy, mardi. Le président honoraire de LCL et son homologue du comité consultatif du secteur financier (CCSF) ont fait 20 propositions visant à accélérer le développement des moyens de paiement en ligne, considérés comme plus sûrs pour les consommateurs et moins onéreux pour les banques.

Ils recommandent ainsi de faciliter les paiements sécurisés en ligne. Pour cela, ils conseillent la mise en place dès cette année d'un dispositif interbancaire de paiement par Internet avec la généralisation de l'utilisation du système 3D Secure.

Faire disparaître le chéquier ?

Autre mesure et non des moindres : le rapport préconise de réduire de moitié le nombre de chèques émis en France, d’ici 5 ans. "Les paiements en liquide ou par chèques induisent des coûts de gestion élevés pour les banques et grèvent ainsi leur capacité à investir pour préparer les moyens de paiement d'avenir", souligne Georges Pauget.

Mais rien n’est encore fait. Car si l’usage du chéquier recule en moyenne de 4 % par an depuis dix ans, ils restent indispensables pour de nombreux Français. 11% déclarent qu’ils seraient très gênés par sa disparition, dans une étude du CCSF. Car le chèque reste souvent privilégié, d'après ce sondage, pour régler de gros montants, les frais scolaires, les dépenses médicales ou encore pour simplement faire des cadeaux d’argent.