Le chèque énergie, comment et combien ?

  • A
  • A
Le chèque énergie, comment et combien ?
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Les associations saluent l'effort du gouvernement, mais demandent que le montant moyen soit augmenté d'au moins une centaine d'euros.

Depuis vendredi, les chèques énergie sont envoyés aux foyers en précarité énergétique. A terme, le dispositif remplacera les tarifs sociaux du gaz et de l'électricité. Ce sont d'abord quatre départements (Ardèche, Aveyron, Côtes d'Armor, Pas de Calais) qui ont été choisis pour effectuer une phase de test.

Combien ? Les ménages les plus modestes recevront, en moyenne, 150 euros par an. Un couple avec deux enfants, qui déclare environ 10.000 euros par an, recevra la somme maximale, soit 227 euros. Et une personne seule déclarant environ 5.500 euros touchera, elle, 144 euros pour payer sa facture de gaz ou d'électricité.

Ce qui est nouveau, c'est que ce chèque pourra désormais être utilisé par ceux qui se chauffent au fioul ou au bois, et même pour le paiement de travaux de rénovation énergétique, comme le changement d'une chaudière défectueuse par exemple.

Aucune démarche à effectuer. Sur les quatre départements tests, 170.000 foyers vont recevoir leur chèque énergie dans les jours qui viennent. Et il n'y a aucune démarche à effectuer. Si son bilan est jugé concluant, le dispositif sera généralisé au 1er janvier 2018. Là, quatre millions de ménages seraient concernés.

Bien, mais peut mieux faire. Les associations comme la Fondation Abbé Pierre saluent l'effort du gouvernement - cela coûtera 600 millions d'euros par an quand ce sera généralisé -, mais ils demandent, tout comme le médiateur de l'énergie, que le montant moyen soit augmenté d'au moins une centaine d'euros.